Recyc-Québec
Sabrina Sirois
Home À la Une Un nouveau restaurant à déjeuner dans Saint-Jean-Baptiste

Un nouveau restaurant à déjeuner dans Saint-Jean-Baptiste

Saint-Jean-Baptiste – Les propriétaires de la pizzéria Attaboy ont ouvert un nouveau restaurant à déjeuner / brunch, nommé le Chêne et le Roseau, situé au 635 rue Saint-Jean, soit le voisin de la pizzéria. 

Le menu, développé par ALEXANDRE CHARABIE, comprend des œufs bénédictines, des gaufres, des omelettes, des pancakes et bien entendu des brunchs. Ce menu comprend notamment des œufs bénédictines classiques au jambon, au steak, ou smoked meet et des brunchs classiques au poulet panko à l’érable sur une gaufre classique.  

Une belle réponse de la clientèle

La clientèle répond présente en ce moment. « Ça va vraiment bien, nous n’avons pas une grande surface, environ 20 personnes, mais à tous les jours nous arrivons à remplir en effectuant au moins 3 services par jour », précise YANI HÉBERT, copropriétaire. À titre d’exemple, la fin de semaine du 15 août, le restaurant a servi 100 couverts. Présentement, les œufs bénédictines sont un gros coup de cœur des clients. 

Un besoin dans le quartier 

« Il n’y a pas énormément de places à déjeuner dans le quartier, donc le besoin était là et les gens sont au rendez-vous. De plus, le chef préférait faire des déjeuners. Nous trouvions ça également intéressant, car ça nous permettait de faire fitter les horaires des deux restaurants, soit le matin là-bas et le soir à la pizzéria », souligne M. Hébert. 

Un nom inspiré de la Fable de la fontaine

Le Chêne et le Roseau représente une histoire bien reconnue de la Fable de la Fontaine. Cette histoire marque l’opposition du chêne, si fort et robuste contre le roseau, si petit et flexible. Un vent survient alors et au final, le roseau tient le coup, intact tandis que le chêne rompt. « Nous voyons cette métaphore avec le COVID, de grosses chaînes présentement ferment leurs portes tandis que les plus petits peuvent mieux s’adapter, revivre et continuer. Donc, nous aimions cette opposition-là. Aussi, nous avons des plats plus fixes, plus classiques un peu comme le chêne et d’autres plats plus changeants au gré des saisons comme le roseau », explique M. Hébert.   

Voisin de la pizzéria

Le propriétaire du bâtiment voisin possédait une pâtisserie-boulangerie. Avec la situation du COVID, il a voulu la revendre donc il a fait appel au propriétaire de l’immeuble voisin pour avoir des références. Ce dernier a donc référé les deux propriétaires de la pizzéria Attaboy, MARTIN LEPOUTRE et Yani Hébert qui ont tout suite acheté le local pour leur nouveau restaurant. « Nous trouvions que c’était une belle opportunité, le prix était intéressant et ça nous permettait de lancer quelque chose de nouveau aussi », mentionne Yani Hébert. 

Les deux restaurants sont effectivement très près l’un de l’autre. « C’est le fun que les restaurants sont près l’un de l’autre. Ça facilite les choses, comme la gestion. C’est un avantage, mais c’est vraiment un adon. En même temps, nous aimons beaucoup le quartier, donc nous voulions rester là-bas », conclut M. Hébert. 

Photo : Courtoisie

Coordonnées : 

635 rue Saint-Jean,

Saint-Jean-Baptiste

Québec

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.