Recyc-Québec
Sabrina Sirois
Home À la Une La plus grande force du monde

La plus grande force du monde

Vous connaissez Warren Buffet? C’est un des types les plus riches de la planète. Il dit toujours que les habitudes sont la plus grande force du monde. Si je simplifiais son parcours, je dirais qu’en gros, il a misé beaucoup d’argent dans des compagnies qui tirent leurs revenus des habitudes des gens et, ma foi, ça a plutôt bien fonctionné. Il est devenu multi milliardaire et les actions de sa compagnie, Berkshire Hathaway, valent une fortune. 

Il y a donc du vrai là-dedans et le principe s’applique à toutes les sauces, pas juste aux investissements. En fait, c’est tellement simple qu’on l’oublie. Si vous voulez vous mettre en forme, instaurez des habitudes pour le faire. Si vous voulez perdre du poids, changer vos habitudes alimentaires. Bref pour changer des choses dans sa vie, il faut modifier ses habitudes. Alors, si on voulait négocier le virage environnemental, il vaudrait mieux arrêter d’en parler et modifier nos habitudes. 

De ce que je vois, à peu près tout le monde se dit sensible à l’environnement. Le problème, c’est que personne ne change ses habitudes. Autour de moi, je vois des gens qui passent leur temps à faire des commentaires pro environnement sur Facebook, puis je vois ces mêmes personnes ramasser leurs enfants en voiture à la sortie de l’école située à cinq rues de chez eux. Je vois ces mêmes gens prendre leur voiture pour aller chez Wal-Mart et économiser sur le papier de toilette, alors que la pharmacie qui est à deux pas de chez eux en vend aussi.

Parlant de papier de toilette. Récemment lors d’un souper chez des amis, la discussion a bifurqué sur l’environnement. J’ai constaté que, si tout le monde recyclait son papier, en revanche personne ne souhaitait dépenser plus pour acheter du papier de toilette recyclé. «Moi j’achète les spéciaux, si le papier de toilette recyclé était en spécial, j’en achèterais avec plaisir», mentionnait une des invitées. C’est justement ça le problème. Le papier cul recyclé coûte plus cher à produire que le papier hygiénique normal, alors si les gens ne prennent  pas l’habitude d’en acheter, ben ça ne donne rien de recycler notre papier, c’est foutu! En cette période de crise dans les centres de tri de papier recyclé, je dis juste ça de même en passant; probablement que si les gens achetaient massivement du papier de toilette recyclé, ben, on n’aurait peut-être pas besoin d’envoyer celui qu’on recycle en Inde ou en Chine à grand renfort d’effet de serre. 

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.