Sabrina Sirois
Recyc-Québec
Home À la Une La demande est en hausse pour les logements sociaux 

La demande est en hausse pour les logements sociaux 

Limoilou – L’équipe d’Action-Habitation poursuit ses efforts en 2020 en travaillant sur plusieurs projets d’envergure dans la ville de Québec. Réjean Boilard, agent de développement, a accepté de discuter de trois projets et de certains enjeux concernant le logement abordable pour les résidents de la ville.

RÉJEAN BOILARD affirme que la clientèle des citoyens vivant seuls prend de l’ampleur à Québec, indépendamment de l’âge et du mode de vie de ces personnes. L’agent de développement souligne la difficulté d’accès aux terrains dans certains cas pour créer des logements sociaux. 

Il y a une forte activité dans le domaine de la construction à Québec. Il devient plus ardu de trouver de la main-d’œuvre pour les projets de logements sociaux dans un contexte plus compétitif économiquement. Parallèlement, la Société d’habitation du Québec a bonifié son financement dans la dernière année. Cela apporte un soutien important à la réalisation des projets comme ceux d’Action-Habitation.

Réalisations importantes

L’établissement nommé Un Toit Vert de la corporation Un Toit en Réserve de Québec dans le secteur d’Estimauville compte 70 logements. Le bâtiment est comblé et connait un succès satisfaisant depuis sa mise en service à l’été 2019.  

La relocalisation du centre de Lauberivière occupe une place importante pour l’organisation étant donné leur implication dans la construction du nouveau projet. «Nous avons accompagné Lauberivière pour la réalisation de leurs infrastructures immobilières. Le projet prévoit 131 chambres pour leur clientèle en itinérance et en réadaptation. Il y a aussi 18 unités de logement au dernier étage pour une clientèle de 50 ans et plus», explique M. Boilard. L’établissement devrait être livré dans le courant de décembre 2020. 

Dans Loretteville, un troisième projet nommé Les petits loyers du quartier vise à construire 45 logements pour personnes seules et familles. Ces unités devraient être accessibles à l’été 2020. Les besoins de la clientèle à mobilité réduite ont été intégrés aux commodités du bâtiment.

Constructions écologiques

Le projet de Lauberivière s’inscrit dans la tendance de la construction réduisant la consommation d’énergie. «Beaucoup d’éléments écoénergétiques ont été prévus. Une demande a été faite pour qu’on soit intégrés dans la stratégie d’aluminium du Québec. Nous avons pu avoir de l’aide financière pour un parement d’aluminium qui a été développé par la firme d’architectes avec la compagnie Moulures Modernes. Nous avons développé un parement spécifique pour ce projet et nous avons des systèmes qui diminuent la quantité d’énergie utilisée par le bâtiment. Il y a une meilleure fenestration et de la récupération de chaleur», ajoute-t-il. 

Les matières compostables seront également récupérées grâce aux services de la compagnie de Québec Solucycle. En vue de pouvoir envoyer leurs matières dans l’usine de biométhanisation de Québec, les matières pourront être réutilisées et transformées en gaz utile. «On contribue à la diminution d’émissions de gaz à effet de serre», émet l’agent de développement.  

«On essaie, dans la plupart des projets qu’on réalise, de contribuer à la diminution d’émanations de gaz à effet de serre. Il y a souvent une réflexion pour essayer d’intégrer les nouvelles technologies à un coût raisonnable», mentionne M. Boilard en terminant.   

Photo : Action-Habitation

Légende : Projet Un Toit Vert de la corporation Un Toit en Réserve de Québec.

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.