Recyc-Québec
Centre Durocher
Sabrina Sirois
Home À la Une Initiative 1,2,3 Go! souhaite poursuivre ses activités

Initiative 1,2,3 Go! souhaite poursuivre ses activités

Limoilou – Depuis 10 ans, Initiative 1,2,3 Go! recevait du financement de la Fondation Chagnon pour soutenir les familles du centre-ville. Au terme de ce financement, un agent de milieu de l’organisation, Thomas Plouffe, explique comment se déroulera la procédure décisionnelle liée à la poursuite de leurs objectifs.

La Fondation Lucie et André Chagnon finance depuis les dix dernières années le programme Avenir d’enfants ayant pour but de soutenir plusieurs organismes dont Initiative 1,2,3 Go!. «Avenir d’enfants était une entente entre la Fondation Chagnon et le gouvernement du Québec qui a été réalisée il y a dix ans. Les deux avaient conjointement mis un montant dans une enveloppe budgétaire. Ce montant a été déployé à l’échelle du Québec pour mettre en place des tables de partenaires, dont la nôtre. La mission initiale était de travailler dans le domaine de la petite enfance pour accompagner et mobiliser les milieux et pour mieux répondre aux besoins des tout petits», détaille THOMAS PLOUFFE.

Maintenir le service pour les familles

Depuis les deux dernières années, l’équipe réfléchit déjà à d’autres méthodes de financement afin de poursuivre ses projets. «Pour l’instant, la stratégie qui paraît gagnante, c’est le financement par action. On a plusieurs bailleurs de fonds qui vont soutenir une action, par exemple, Grandir en forêt ou les Matinées cirque», explique l’agent de milieu.  

L’avenir est assez ouvert aux yeux de l’équipe. «Nous existons depuis 2004, nous sommes antérieurs à Avenir d’enfants créé en 2009. On était déjà encré dans la communauté, c’est plus facile pour nous de rebondir quand un financement comme celui-là se termine», mentionne M. Plouffe.  

Adaptation et planification

Le financement récurrent était sécurisant pour l’organisme. Planifier des projets à long terme s’effectue mieux si les ressources sont assurées. «Quand on est dans un financement à la pièce, c’est plus difficile. On passe beaucoup de temps à remplir des demandes de financement pour pouvoir trouver de l’argent pour un an seulement. C’est à recommencer fréquemment, c’est un défi», dit-il. 

Un autre aspect devra être traité par la table de partenaire, dont Initiative 1,2,3 Go! est membre. Il s’agira de déterminer les nouvelles orientations de la table suite au changement de financement pour trouver le système adapté pour chacun des organismes qui en relèvent.

Thomas Plouffe souligne que leur mission est de soutenir et de répondre aux demandes qui viennent de son groupe de partenaires. Les centres communautaires, les bibliothèques et des organismes à but non lucratif d’aide, entre autres, recommandent les pistes à suivre pour Initiative 1,2,3 Go!. C’est à l’issue des nouvelles orientations que l’équipe pourra déterminer la meilleure marche à suivre pour remplir son rôle auprès des familles du quartier.

Photo : Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.