Recyc-Québec
Sabrina Sirois
Home À la Une Centre étape : 40 ans au service des femmes

Centre étape : 40 ans au service des femmes

Maizerets– Le Centre étape fête ses 40 ans cette année. Dans le contexte de plein emploi, le défi demeure pour les femmes vivant des situations complexes de trouver un poste adéquat pour allier leurs responsabilités familiales, entre autres. Diane Joncas, directrice de l’organisme, renseigne sur les priorités pour l’organisme. 

Depuis les 40 dernières années, le Centre étape agit dans le but de soutenir entre 300 et 400 femmes par année qui souhaitent réintégrer le marché du travail. Plusieurs activités sont à venir pour souligner la présence et l’aide apportées par l’organisation à Québec. La directrice générale de l’organisme, DIANE JONCAS, affirme que l’organisation poursuivra ses objectifs en mettant un point d’honneur au respect des besoins individuels des femmes. 

Marché de l’emploi débordant

Madame Joncas explique que le marché de l’emploi est prolifique à cause de la pénurie de main-d’œuvre. Il est donc relativement facile de trouver de l’emploi, mais plus ardu de dénicher une offre qui convient au contexte d’une femme adulte ayant des enfants. «Pour vous donner un exemple, je suis allée au dépanneur près de chez moi. Ils affichaient un poste de commis. L’horaire de jour donnait accès au salaire minimum et l’horaire de nuit à un salaire horaire de 15,70 $. Pour une mère de famille monoparentale, travailler de nuit, ce n’est pas une option intéressante», détaille-t-elle. «On travaille avec les femmes pour trouver la meilleure conciliation travail et famille. On veut savoir quelle est la condition de la personne et ce qui lui convient», ajoute Diane.

Projets en marche

La directrice décrit certains projets menés par l’organisme en ce moment. Des services sont offerts aux femmes qui sont proches aidantes pour aînés. La directrice souligne la difficulté qui peut subvenir d’arrimer leurs responsabilités familiales et professionnelles. «On les soutient dans leur rôle, on offre des conférences pour elles. Nous organisons aussi des groupes de soutien avec les employeurs», informe-t-elle.

Le programme S’entreprendre avec la Fondation Lise Watier, en collaboration avec l’Université Concordia, fournit des outils aux femmes en entrepreneuriat. «On a constaté qu’on pourrait bonifier notre offre pour les femmes qui veulent lancer leur entreprise. En même temps, la Fondation Lise Watier lançait son programme S’entreprendre. Donc, quand on a reçu l’offre, ça a été une évidence d’accepter», explique la directrice. Les femmes inscrites reçoivent du suivi pour monter leur plan d’affaires et obtiennent un certificat au terme de l’apprentissage.  

Légende : Noëlla Guimond (au centre),cofondatrice, et Diane Joncas (à sa droite), directrice, entourées d’une partie de l’équipe du Centre étape. 

Photo : Centre étape

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.