Sabrina Sirois
Recyc-Québec
Home À la Une Un demi-siècle en soutien aux citoyens de Saint-Sauveur

Un demi-siècle en soutien aux citoyens de Saint-Sauveur

Saint-Sauveur – Le Comité des citoyens de Saint-Sauveur travaille, entre autres, sur les enjeux d’habitation affectant les résidents du quartier. L’organisme soulignera ses 50 ans d’existence en novembre. Dominique Sacy, membre du comité, donne plus de renseignements sur les dossiers en cours. 

Des répercutions importantes sont à envisager si Airbnb continu de prospérer dans le quartier. DOMINIQUE SACY, animateur et coordonnateur du comité révèle que trop peu de logements sécuritaires et aux coûts intéressants demeurent louables en ce moment. La déminéralisation de la rue Victoria à Québec est un autre projet sur lequel le comité travaille. 

Crise du logement

Airbnb permet aux locataires de faire des profits en sous-louant leur logement. La tendance est si forte que les appartements abordables et salubres se raréfient pour les résidents du quartier. «On ne cherche pas à faire démolir les vieux logements pour que des condos se construisent. On souhaite que des logements accessibles et de qualité soient disponibles pour les résidents», explique M. Sacy.

«Le taux d’inoccupation des logements en basse-ville en 2018 était de 2,4 % et celui des logements de 2 chambres et plus était de 1,6 %. Le seuil d’équilibre établi par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) est à 3 %», mentionne M. Sacy. Il continue en expliquant que ce taux inférieur à 3 % donne très peu de marge de manœuvre aux potentiels résidents du quartier. Diminuer les logements sous-loués par Airbnb contribuerait à leur redonner l’opportunité de mieux se loger.

Évènements historiques marquants

Le 15 novembre se tiendra, au 709 rue Kirouac à la salle des Chevaliers de Colomb, une soirée ouverte au public afin de souligner les projets qui ont porté fruit pour le comité. Dominique mentionne quelques-unes de ces victoires. 

«Le projet de tram bus  impliquait d’ajouter deux voies au boulevard Charest. Ç’aurait été six voies qui auraient été présentes sur le boulevard qui aurait créé une grosse cicatrice divisant le nord et le sud de Saint-Sauveur. Nous avons réussi à faire arrêter ces deux voies supplémentaires à la rue de l’Aqueduc. Ça peut paraître minime, mais c’est une baisse considérable de la pollution et l’intersection demeure plus sécuritaire à traverser», détaille-t-il.  

L’organisme a également contribué à la conservation du programme régulier à l’école Cardinal-Roy. Ce programme d’étude devait se poursuivre pour conserver les écoliers du quartier au lieu de les pousser à fréquenter d’autres écoles. «La mixité scolaire me semble primordiale, car des études scientifiques montrent qu’autant les élèves avec des bonnes et moins bonnes notes voient leurs résultats augmenter grâce au fait qu’ils se côtoient en classe. L’école est aussi un des derniers lieux où toutes les classes socio-économiques travaillent réellement ensemble. C’est nécessaire à un meilleur vivre ensemble», pense M. Sacy.

«Un défi qu’on rencontre, c’est de choisir les situations pour lesquelles on veut militer. On est toujours en surcharge dans le communautaire», confie l’animateur. Il pense que le comité défendra encore plusieurs causes comme il l’a fait durant les 50 dernières années.

Photo : courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.