Sabrina Sirois
Recyc-Québec
Centre Durocher
Home À la Une La forêt revitalise la santé mentale de jeunes Québécois

La forêt revitalise la santé mentale

Limoilou – L’organisme Le Grand Chemin en collaboration avec la SÉPAQ vient d’inaugurer son programme d’expédition en nature pour des jeunes de 12 à 17 ans suivant des thérapies chez eux. Le contact avec la nature donne une dimension ajoutée aux programmes d’aide offerts.

L’intervenante facilitatrice et coordonnatrice de l’organisme Le Grand Chemin JESSICA BOURBONNIÈRE explique le fondement de l’activité en entrevue. Également étudiante en intervention à l’Université de Québec à Chicoutimi, elle renseigne sur les recherches témoignant de l’apport positif physique, mais aussi psychologique que procure la nature. L’apaisement est visible après seulement une journée passée en forêt mentionne Mme Bourbonnière. 

Trois intervenants accompagnent les groupes lors des expéditions : un moniteur expérimenté de l’activité de plein air réalisée, un thérapeute qui intervient déjà auprès du jeune et un agent facilitateur intermédiaire entre ces deux agents. «Ce n’est pas un camp de vacances, c’est une aventure thérapeutique. On veut que les jeunes utilisent cette activité pour grandir et, à chaque fois, ça a été le cas» témoigne la coordonnatrice.

Favoriser la prise en charge

Le cadre de la thérapie en salle force les intervenants à imposer une conséquence pour un jeune se conduisant d’une manière qui lui est nuisible. En expédition, l’intervenante spécifie avec enthousiasme que la nature est leur alliée. 

Un adolescent vivant une situation qui le confronte doit accepter les impératifs du milieu. Par exemple, un jeune qui laisse tomber sa pagaie dans l’eau à cause d’une forte émotion de colère se retrouve immobilisé sur l’eau. Les autres ne peuvent pagayer à sa place. Il doit donc s’adapter à la situation en intégrant l’émotion qu’il ressent pour arriver à suivre le reste du groupe qui l’attend. 

«Le jeune n’a pas le choix de se prendre en charge pour lui, mais pour les autres aussi. Le groupe s’autorégule pour que l’expédition fonctionne. Ça les amène à changer leurs modèles habituels, mais aussi à sortir les intervenants de leur rôle d’autorité», précise Jessica. La relation devient d’égale à égale et ils les accompagnent dans des démarches de réflexion qui sortent du cadre régulier en thérapie.  

Sortir du cadre habituel

Le partenariat avec la SÉPAQ a émergé durant l’hiver 2019 et est établi pour trois ans. La fondation est enthousiaste de constater les bénéfices apportés aux jeunes. Mme Bourbonnière pense que de donner une fonction de soin de la santé mentale au territoire est novatrice au Québec. Selon elle, il s’agit d’un lieu beaucoup plus apaisant que les hôpitaux.

Les prochaines expéditions se tiendront en septembre. À Québec, Le Grand Chemin se situe au 1, avenue du Sacré-Cœur.

Pour plus d’informations : https://www.legrandchemin.qc.ca

Photo : Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.