Centre Durocher
Sabrina Sirois
Recyc-Québec
Home À la Une Pierre-Luc Lachance : Passionné d’innovation

Pierre-Luc Lachance : Passionné d’innovation

Marie-Claude Boileau

Saint-Sauveur/Saint-Roch — Gestionnaire de projet de métier et geek assumé, Pierre-Luc Lachance carbure aux défis et à l’innovation. Chaque fois qu’il travaille sur un dossier, il tente d’en repousser les limites. Passionné, il prend son rôle de conseiller municipal très au sérieux. Le Carrefour l’a rencontré pour discuter avec lui. 

Comment trouvez-vous votre rôle de conseiller municipal?

Ça va bien. J’ai de très beaux dossiers en entrepreneuriat, le Défi Ville intelligente en plus de ceux de mon district. Il y a des choses qui s’améliorent. La sécurité routière avec la rue Durocher, c’est un gros gain. Le développement des pistes cyclables me tient à cœur. Les gens aux transports travaillent très fort à améliorer la connectivité. J’aime beaucoup ça et je les encourage à aller plus loin, à oser. Je crois qu’on est rendu là comme quartier. Il y a des démolitions de vieilles verrues qui commencent dans le secteur Saint-Roch et qui vont faire place à de nouveaux projets pour accueillir des résidents. C’est très encourageant. Il y a le YMCA qui est en construction alors que celui de Lauberivière a débuté. Ça foisonne! Je me suis présenté dans le quartier parce que je trouvais qu’il me ressemblait. Depuis que je suis élu, je suis vraiment heureux de voir que ça bouillonne d’énergie et de projets et que tout s’imbrique tranquillement. 

Quels sont vos défis au quotidien?

Je suis un gestionnaire de projets. Mon défi a été de passer de quelqu’un qui est toujours en mode réalisation très rapide, très terrain à un rôle stratégique, d’orientation. Mais ça ne veut pas dire que je ne garde pas mes bonnes habitudes de gestionnaire de projet! J’ai mes listes de tâches sur mon écran, je continue à faire des cartes mentales. Je crois beaucoup à l’importance de mettre le citoyen au cœur de nos démarches pour voir comment lui il se comporte pour qu’on s’adapte à son comportement et que nos améliorations soient faites en fonction du vrai besoin. L’objectif est de servir le citoyen. Je suis toujours en mode projet. Je trouve que l’administration est bonne pour me suivre parce que je les challenge beaucoup! Je pense que les équipes aiment ça. Ils voient que j’ai à cœur le quartier, tout comme eux. 

Vous parlez beaucoup d’innovation, mais la Ville peut être conservatrice. Pourquoi est-ce important pour vous?

L’innovation est une valeur qui m’est très chère. On se doit d’amener de nouvelles façons de faire. Je lis beaucoup de livres qui portent sur l’innovation dans les municipalités. Stephen Goldsmith est un de mes auteurs préférés avec The Responsive City. Je suis également des blogues de différents modèles de pensée, d’innovation thinking et de design thinking. Lorsque je développe un projet, ce sont toutes des habiletés que je veux mettre en pratique. Ce n’est pas juste l’innovation technologique, mais l’innovation sociale aussi. Comment fait-on pour que les humains aient de meilleures relations? Comment se servir de l’innovation pour aménager des parcs différents afin de créer des liens entre les gens et faire que l’innovation sociale existe directement dans le milieu? 

On vous sent investi dans le rôle de conseiller.

Comme dans tout ce que je fais! (rires) Je suis un passionné. C’est toujours quelque chose qui m’a «drivé» dans la vie. Lorsque j’ai rencontré le maire, je lui ai dit que j’embarquais en politique pour mettre mes forces à profit, de gestion de projet, d’innovation. Des fois, je suis un peu un rebelle dans tout, mais un bon rebelle. L’objectif est de nous amener à être meilleurs.

En rafale

Votre animal préféré? J’ai un animal totem que mes amis m’ont donné. Ils vont m’en vouloir si je le ne dis pas! C’est le honey badger (NDLR le ratel). C’est l’animal le plus féroce de l’univers! (rires) Il est ingénieux. Il parvient à trouver des façons pour se sauver lorsqu’il est pris. 

Le dernier livre que vous avez lu? La biographie de Winston Churchill que je voulais lire depuis longtemps. Je suis en train de lire Tirer le meilleur de son équipe alors que sur ma tablette j’ai, The Smart Enough City, qui est plus professionnel. Je me suis désabonné de Netflix il y a plus d’un pour reprendre la lecture de façon plus constante. 

Vos loisirs? J’adore le vélo de route, le ski alpin et la cuisine. 

Votre plus beau voyage? Londres. Je suis en amour avec cette ville. 

Saviez-vous que M. Lachance ne boit pas vin, ni de bière ou de café? Il est toutefois un amateur de whisky. 

Lisez le texte Dossiers locaux pour St-Roch et St-Sauveur

Photo : Marie-Claude Boileau

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.