Sabrina Sirois
Recyc-Quebec 1
Home À la Une Une BD créée par des aînés

Une BD créée par des aînés

Québec — Qui a dit que la bande dessinée était réservée aux jeunes? Trente-et-une résidences du groupe Cogir ont prouvé le contraire. Chacune d’entre elles a créé une histoire, puis elles ont été regroupées dans la BD «La retraite comme vous ne l’avez jamais vue» dont le lancement a eu lieu aujourd’hui.

Une idée de fou, selon SOPHIE TREMBLAY, direction régionale principale pour l’Est-du-Québec chez Cogir immobilier. L’objectif était d’amener les participants «à être capable d’échanger, de faire des choses ensemble, de se dépasser, d’être très créatif, mais aussi de conter une histoire», indique-t-elle.

Pour réaliser le projet, Cogir a fait appel à Alaviva qui se spécialise dans les activités pour aînés. ANDRÉE PELLETIER, présidente de l’entreprise, avoue que concevoir une bande dessinée exige certaines habiletés. Heureuses de relever le défi, elle et son équipe ont cherché à imaginer une activité qui serait accessible au plus grand nombre. «À près tout, on est un peu techno. On s’est demandé s’il n’y aurait pas quelque chose qui pourrait nous aider et on a pensé au iPad. Aussi, on croit qu’il n’y a pas d’âge pour essayer de nouvelles choses», explique-t-elle. Un projet test a été effectué au manoir Lafontaine de Rivière-du-Loup. Si au départ, les aînés étaient sceptiques, ils ont rapidement embarqué.

Sur les 40 résidences du groupe Cogir, 31 ont pris part à la création de cette bande dessinée participative. Plutôt que des dessins, on a opté pour des photographies prises avec des filtres. Le résultat est composé de «31 histoires, toutes différentes, dessinées un peu partout au Québec qui racontent de belles histoires», souligne Mme Pelletier. Le tout a été élaboré sous le thème «d’hier à aujourd’hui, du noir et blanc à la couleur». Le recueil parle donc des différences entre le passé et le présent. Il est question de la mode, des moyens de communications, de consommation, de la famille, des cadeaux de Noël, etc.

Andrée Pelletier est allée chercher le bédéiste FRANCIS DESHARNAIS pour qu’il puisse apporter sa petite touche personnelle au projet. Elle a été émue par sa plus récente BD, La petite Russie, qui raconte l’histoire de ses grands-parents. Celui-ci a réalisé la couverture, une introduction en plus d’ajouter un petit quelque chose pour chacune des bandes dessinées. 

Salon du livre

Le projet ne s’arrête pas là. Les résidents du Groupe Cogir prendront part au Salon international du livre de Québec. En collaboration du Festival Québec BD, ils auront leur kiosque durant tout l’événement. Celui-ci se déroule du 10 au 14 avril au Centre des congrès. Leur BD est en vente au coût de 15$.

Sur la photo, des participants à la BD qui demeurent dans l’une des résidences du groupe Cogir en compagnie de Sophie Tremblay, direction régionale principale pour l’Est-du-Québec chez Cogir immobilier. Photo: Marie-Claude Boileau

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.