Sabrina Sirois
Mon Ange Gardien
Home À la Une Nouveaux Horizons pour les aînés : 31 575$ pour 2 organismes

Nouveaux Horizons pour les aînés : 31 575$ pour 2 organismes

Beauport-Limoilou — Grâce aux programmes Emplois d’été Canada et Nouveaux Horizons pour les aînés, divers organismes de la circonscription de Beauport-Limoilou ont reçu d’importants coups de pouce financiers.

Le député conservateur ALUPA CLARKE se réjouit des montants obtenus pour son comté. Toutefois, il déplore le peu de promotion que le gouvernement fédéral déploie pour les faire connaître. À son arrivée en poste, lui et son équipe se sont fixé comme objectif de les présenter auprès des organismes.

Nouveaux équipements

Il cite en exemple le programme Nouveaux Horizons pour les aînés. C’est la deuxième année que la circonscription obtient du financement. Cette année, le Cercle des fermières de Sainte-Odile et celui de Beauport en sont des bénéficiaires. L’an dernier, le Cercle des fermières de Saint-Odile a perçu plus de 16 000$ qui a servi à acheter divers équipements de tissage. Cette année, ils ont déposé une nouvelle demande. Ainsi, 10 114$ leur a été versé pour renouveler des équipements de couture et améliorer le volet formation pour la couture. NICOLE RAYMOND, présidente de l’organisme, ne connaissait pas l’existence du programme jusqu’à il y a deux ans. C’est en regardant des pages Facebook d’autres cercles de fermières qu’elle a découvert son existence. Grâce à ce financement, l’organisme pourra mieux poursuivre sa mission.

Du côté du Cercle des fermières de Beauport, c’est par l’entremise de celui de Sainte-Odile que la présidente LIETTE SAILLANT en a entendu parler. Après consultation auprès de ses membres, elle a décidé de soumettre un projet pour recevoir des sommes afin d’améliorer leur installation et renouveler certains équipements de tissage. L’organisme a touché un montant de 21 683$. «On souhaite ainsi attirer de jeunes artisanes, mais surtout de continuer notre mission sociale, soit de briser l’isolement des aînés et de transmettre les connaissances», indique-t-elle.

160 emplois étudiants

Emplois d’été Canada permettra à 92 organismes d’accueillir des étudiants pour la période estivale. En tout, le programme fournit 160 emplois à des jeunes de 15 à 30 ans, et ce, pour une période variant de 6 à 13 semaines. Ceux-ci représentent 42 068 heures. Les étudiants recevront un salaire de 14,23$/heure. Pour ANN RUEL, directrice du Centre Monseigneur-Marcoux, ces emplois via le programme fédéral sont importants pour eux notamment pour la qualité de leur camp de jour estival. Les ressources supplémentaires permettent de soutenir les moniteurs et de répondre aux besoins des parents et des enfants. De plus, elle mentionne que les jeunes employés peuvent y acquérir différentes habiletés en communication, en leadership et en créativité qui leur seront utiles au cours de leur vie.

Pour ce programme, le député peut intervenir afin d’aller chercher des sommes. Ainsi, lorsque M. Clarke s’est rendu compte que six organismes n’avaient aucune somme d’argent, il les a convaincus de déposer une demande. «Chacun accueillera un étudiant durant la période estivale ce qui représente un montant de 6000$», se réjouit-il.

Le député de Beauport-Limoilou invite tous les organismes dont la mission est de briser l’isolement des aînés à déposer une demande pour le programme Nouveaux Horizons pour les aînés. Le prochain appel d’offres aura lieu à la fin mai, début juin. L’équipe de l’élu est disponible à aider des organismes à remplir le formulaire. Pour Emplois d’été Canada, la période d’application a lieu entre décembre et janvier.

À l’avant, de gauche à droite, Nicole Raymond, présidente du Cercle des fermières de Sainte-Odile, Liette Saillant, présidente du Cercle des fermières de Beauport, le député Alupa Clarke et Ann Ruel, directrice du Centre Monseigneur-Marcoux. Photo: Marie-Claude Boileau

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.