Sabrina Sirois
Recyc-Quebec 1
Home À la Une École du Domaine: Des élèves jardiniers et entrepreneurs

École du Domaine: Des élèves jardiniers et entrepreneurs

Duberger/Les Saules — Ça jardine fort à l’école primaire du Domaine! Cinquante-deux élèves cultivent des plantes en compagnie de leur éducatrice, Lyne Cormier. En plus de mettre la main à la terre, ils apprennent les rudiments de l’entrepreneuriat. Le projet horticole se déroule également au Foyer Saint-Antoine qui accueillera un jardin collectif l’été prochain.

Après une première année concluante, les activités de jardinage ont pris de l’expansion cette année. Le local à l’école ne suffisait plus pour la petite entreprise. Une bonne partie des plantations ont été déménagées au Foyer Saint-Antoine, une résidence pour personnes âgées située à proximité. Ainsi, les jeunes se rendent deux fois par semaine pour arroser les plantes et discuter avec les aînés. Ce volet permet de briser leur isolement. «Ça met de la vie et ça leur fait voir des personnes qui s’amusent», explique ALEXANDRA. «Parce que beaucoup ne reçoivent pas de visite», précise ROSE-MARIE. «Le projet nous permet de leur montrer les plantes qu’on a semées et de leur expliquer comment bien s’en occuper», ajoute SOPHIE. ÉLOIC raconte leur première rencontre avec les résidents du Foyer en a ému plusieurs. «Je trouve ça bien d’aller voir des personnes âgées et de leur donner de l’amour», souligne MÉLINA.

100$ et 767 plants!

Le jardin du Domaine a commencé l’an dernier avec 100$ en poche et une plante-araignée. «Ça fait des bébés lorsqu’on la met dans l’eau», fait savoir MAGALI. LYNE CORMIER précise qu’elle a trouvé des trucs de jardinage sur le web et des personnes ont accepté de leur donner des boutures. Au fil des semaines, ils sont parvenus à produire 152 plantes d’intérieur et 615 plants potagers, fines herbes, vivaces et annuelles. Ceux-ci ont été vendus pour la fête des Mères.

Pour la deuxième année du projet, le nombre de jardiniers est passé d’une vingtaine à 52 enfants. «Au départ, il n’y avait pas beaucoup d’activités à faire. J’imagine que ç’a intéressé du monde parce qu’il va y avoir un jardin collectif», commente JUSTIN. Le partenariat avec le Foyer Saint-Antoine inclut la création d’un jardin collectif sur leur terrain. Les petits jardiniers fourniront les plantes et veilleront à leur entretien. Les bacs de plantation seront adaptés pour les fauteuils roulants tout comme le sentier menant au site. Quant aux récoltes, elles serviront aux familles du quartier.

Vente et marketing

Outre le volet horticole, les enfants apprennent à gérer une entreprise. Lors de la vente avant la fête des Mères, ce sont eux qui fixeront les prix, s’occuperont des ventes et effectueront les transactions. Ils devront préparer des fiches explicatives pour expliquer les soins aux plantes. Les jeunes ont aussi produit des publicités vidéo qui ont été diffusées sur leur page Facebook (Le jardin du Domaine) de même que des affiches avec leur slogan : Jardiner, c’est mieux manger. Mieux manger, c’est la santé. Ils ont composé des capsules santé sur la bonne nutrition en plus d’en faire la promotion dans les classes de leur école, et ce, déguisés en légumes. Mme Cormier ajoute que lors d’une journée pédagogique, ils ont montré à jardiner aux autres enfants en plus de leur servir des légumes en collation.

Commanditaires recherchés

Présentement, Mme Cormier cherche des commanditaires pour pouvoir récompenser les élèves lors d’un diner. «C’est bien de leur apprendre les bases de l’entrepreneuriat, mais en entreprise, à la fin de la semaine, on reçoit un salaire. Je considère qu’ils ont travaillé fort et mon but est de leur remettre une récompense», dit-elle. Pour le jardin communautaire, l’éducatrice cherche aussi des commanditaires et des bénévoles pour des arbustes, des arbres, des tuiles en béton, charrier de la terre, etc.

Lauréat

Lors du Gala Entreprendre du 21e Défi OSEntreprendre de la Commission scolaire de la Capitale, Le jardin du Domaine a remporté le premier prix dans la catégorie Primaire 2e cycle. Ils ont reçu une bourse de 375$ et ils participeront au gala régional en mai prochain.

Photo : Marie-Claude Boileau

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.