Sabrina Sirois
Home À la Une Déshabiller Pierre pour emmitoufler Jacques

Tout est neuf dans Lebourgneuf

Ça me fait toujours peur les mégaconstructions comme celle du nouvel-ancien hôpital Hôtel-Dieu qui déménage dans Maizerets. C’est excellent pour l’industrie de la construction bien sûr, mais il y a des effets sur le voisinage. Quand il sera à terme en 2025, l’ouvrage, qui s’accouplera à l’Enfant-Jésus actuel, doublera le nombre de travailleurs et la fréquentation dans le coin.

D’expérience, les hôpitaux coûtent cher de stationnement, autant pour les usagers que pour ceux qui y travaillent. Tout le monde n’est pas médecin et notre réseau de transport en commun manque encore de structure, alors je parie un petit deux que la plupart prendront leur voiture pour s’y rendre. Plusieurs chercheront à se garer dans les rues voisines pour économiser. Présentement, lorsqu’on fréquente l’Enfant-Jésus, le jour en semaine, on a déjà l’impression que le secteur est saturé. Les rues avoisinantes et le stationnement payant débordent déjà. Le nouveau complexe exercera probablement encore plus de pression sur le secteur.

Bien sûr, il y aura de nouveaux stationnements payants, mais à voir comment ça se passe actuellement, je ne suis pas rassuré. En plus, la Ville veille au grain et elle a créé une nouvelle zone de vignettes (la 28) pour que les résidents ne soient pas trop affectés par tout ce brouhaha.

Autant de nouveaux travailleurs pourraient représenter une manne pour certains commerçants, mais pas tant que ça finalement. Selon ce qu’on observe ailleurs, contrairement aux fonctionnaires dits «réguliers», les employés des hôpitaux ont des horaires de fou. Il est plutôt rare qu’ils sortent en groupe le jeudi sur l’heure du midi pour aller luncher au Maizerets durant une heure et demie, mettons… Ils sont plus le genre à prendre 10 minutes pour manger leur lunch dans une armoire à balais pour s’isoler du tumulte ambiant.

Peut-être que je suis paranoïaque encore, mais je crois que toute cette opération de déménager l’Hôtel-Dieu ne contribue qu’à déshabiller le Vieux-Québec pour sur vêtir le secteur Maizerets. Remarquez que pour moi, ça risque d’être mieux comme ça. Dans mon bout, nous endurons depuis des années les employés de l’Hôtel-Dieu qui se stationnent dans les zones non réglementées pour aller travailler. Le déménagement de l’hôpital risque de libérer des places, mais je souhaite bonne chance aux gens de Maizerets.

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.