Sabrina Sirois
Home Actualités Olymel ferme son usine de Québec

Olymel ferme son usine de Québec

Vanier — Olymel vient d’annoncer la fermeture de son usine de Québec. Situé dans le quartier Vanier, Aliments Triomphe cessera complètement ses activités le 10 mai. L’entreprise offrira un programme d’indemnisations et de relocalisation à ses 47 employés.

«La direction d’Olymel a pris la décision difficile de fermer l’usine de Vanier dans l’intérêt général de l’entreprise. Dans tous les scénarios envisagés, les coûts de modernisation de l’usine de Vanier ne nous auraient pas permis d’atteindre la rentabilité. Cette décision nous permettra de renforcer nos pôles de production pour l’avenir, d’investir pour être encore plus performants et même de créer de nouveaux emplois comme nous le ferons à Blainville. Je tiens à remercier tous les employés de l’usine de Vanier pour leur travail au fil des ans. J’ai demandé que des mesures soient prises afin de reconnaître leurs années de service et de les relocaliser au sein d’un autre de nos établissements et je formule le souhait que tous optent pour demeurer au sein d’Olymel», déclare RÉJEAN NADEAU, président-directeur général d’Olymel.

Indemnités

La compagnie de charcuterie respectera la Loi sur les normes du travail. Des indemnités de départ seront versées en fonction des années de services de chaque employé. De plus, tous ceux qui le souhaitent pourront poursuivre leur travail à l’usine de transformation de porc à Saint-Henri-de-Lévis. Par ailleurs, l’entreprise mettra sur pied un comité de reclassement pour aider les employés qui choisiraient de se réorienter vers un autre secteur d’activités ou vers de la formation dans un autre domaine. Elle mettra également en place  des mesures, comme des navettes, pour «faciliter la transition des personnes qui souhaiteraient être relocalisées à son établissement de St-Henri-de-Lévis.»

Les activités de l’usine de Vanier liées à la production de cretons, de bologne, de pepperoni et de sauce à spaghetti seront transférées à son usine de Blainville. D’ailleurs, Olymel investira plus de 2 M$ pour y accueillir ces opérations.

Photo: Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.