Sabrina Sirois
Home Actualités Mérites d’architecture 2018: Les lauréats dévoilés

Mérites d’architecture 2018: Les lauréats dévoilés

Québec – Depuis 15 ans, la Ville de Québec et le gouvernement du Québec soulignent la qualité architecturale. Le 23 janvier, on a dévoilé les lauréats du concours Les Mérites d’architecture. Le public a aussi eu son mot à dire. Par ailleurs, le gala a permis de rendre hommage à l’architecte Gilles Guité.

«Les architectes, les entrepreneurs et les propriétaires, par leurs projets, contribuent de façon remarquable à un développement urbain de grande qualité à Québec. (Cet) événement vise à faire valoir la contribution de tous les participants à notre paysage urbain et nous donne l’occasion d’admirer des projets des plus inspirants», explique MARIE-JOSÉE SAVARD, vice-présidente du comité exécutif responsable du patrimoine et de l’aménagement du territoire.

Parmi les projets récompensés, le Manège militaire des Voltigeurs a été remarqué par le public qui l’a choisi comme coup de cœur de même que par le jury. Rappelons que l’édifice, construit par Eugène-Étienne Taché en 1885, a été détruit par le feu en 2008. Après plusieurs années, l’immeuble a été restauré.

Prix hommage

La Ville a profité du gala pour honorer GILLES GUITÉ. Au cours de sa carrière, l’architecte a contribué «à définir les bases de l’architecture moderne au Québec». À Québec, il a conçu le Pavillon Paul-Comtois de l’Université Laval (1964), l’édifice Marie-Guyart (Complexe G), en 1968, le Pigeonnier, en 1973 (aujourd’hui le parc de la Francophonie); l’édifice de la Laurentienne, en 1974; l’édifice du Revenu sur la rue Marly, en 1981; les plans extérieurs de la bibliothèque Gabrielle-Roy, l’édifice de la CSQ, la Place Jacques-Cartier, en 1983. Dans les années 90, il a participé à des projets qui ont redéfini la colline parlementaire, comme le réaménagement du boulevard René-Lévesque (1993-1996), le Centre des congrès de Québec (1996) et l’esplanade du Parlement (1999). M. Guité a pris sa retraite en 2000.

«Les œuvres conçues par monsieur Guité et ses associés ont marqué indéniablement la ville de Québec. Empreintes d’un esprit d’innovation et d’expérimentation, elles témoignent de cette époque tournée vers l’avenir, constituant ce qu’il convient aujourd’hui de désigner comme le patrimoine de la modernité», commente la Ville.

Bourse innovation

Enfin, la soirée a permis de remettre la Bourse innovation 2018. Celle-ci a été décernée à JOUDI SAYEGH, étudiante à la double maîtrise en architecture et en design urbain à l’Université Laval. Elle s’est démarquée pour son projet intitulé «LA TRANSITION… Un centre d’accueil pour faciliter l’intégration des réfugiés». Ainsi, elle ira poursuivre ses études en France, aux Pays-Bas et en Allemagne pour examiner des camps de réfugiés. Son objectif est de trouver des «réponses adaptées aux besoins climatiques et sociaux québécois.» La valeur de la bourse est de 5 000$.

Info. : ville.quebec.qc.cq/merites.

François Dufaux, président du jury, remet le Prix spécial du jury au Manège militaire Voltigeurs de Québec. Photo : Ville de Québec

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.