Vacances
Sabrina Sirois
Home À la Une FEQ : Girl Power

FEQ : Girl Power

Les festivals ont souvent cette capacité de créer des moments, des rencontres entre le public et un artiste, une communion, un événement magique dont on se souvient longtemps. Cette petite heure passée avec la grande Cyndi Lauper ce soir sur les Plaines d’Abraham était l’un de ces moments.

Du haut de ses 65 ans, n’ayant absolument rien perdu de sa fougue, de ce regard frondeur, de cette énergie rebelle qui l’ont toujours si bien caractérisée, Cyndi Lauper nous a offert une prestation des plus authentique et sentie.

La soirée a débuté avec son succès rendu encore plus célèbre par Céline Dion, I drove all night. Puis, pour She bop, nous avons eu droit à un solo de flûte à bec. Qui peut avoir l’air cool durant un solo de flûte à bec autre que Cyndi Lauper? Personne! All through the night a ensuite suivi, devenant mon nouveau moment préféré du FEQ 2018.

Très en voix, généreuse dans ses interventions, à n’en pas douter notre rock star savait très bien comment mettre une foule de festivaliers dans sa poche, elle qui avait toujours rêvé de se produire dans des festivals. “So how you doing now?” Poser la question était y répondre bien sur. Déjà conquis à mi parcours, nous attendaient encore Time after time, entre autres, livré dans une sincérité des plus réconfortante et, évidemment, Girls just want to have fun. Dans un élan de solidarité féminine, Laurence et Camille du duo Milk&Bone qui assurait la première partie ont été invitées à venir la rejoindre sur scène parce que cette pièce, cet hymne, elle l’a dédiait à toutes les femmes. “This is for us!”

Après un court extrait de la touchante Not my father’s son, les premières notes de True Colors se sont faites entendre. Un autre moment parfait souligné par les applaudissements nourris de la foule comblée.

Artiste engagée, Mme Lauper ne pouvait nous laisser non sans un message d’espoir : “Dans la diversité se trouve la force”.

Milk&Bone et Lord

Le duo montréalais Milk&Bone, formé de Laurence Lafond-Beaulne et Camille Poliquin avait la chance de présenter leur musique électropop juste avant l’arrivée de Cyndi Lauper et de Lorde. Un tour de chant de 45 minutes durant lequel on a pu entendre et apprécier une bonne dizaine de pièces tirées de leurs deux albums : Little Mourning paru en mars 2015 et Deception Bay paru en février 2018. Leur son hyper enveloppant convenait parfaitement à ce chaud début de soirée. Leurs voix douces, mais puissantes et justes se mariaient à merveille dans une harmonie complète et envoûtante. Parfaitement coordonnées dans leur look, l’une en noir et l’autre en rose, confiantes, belles et assumées, notre tandem était tout sourire, visiblement ravie de l’acceuil chaleureux de la foule.

Pour sa part, Lorde est montée sur scène toute vêtue de jaune sous les cris stridents de la foule. Elle aussi tout sourire, elle a semblée impressionnée par ce grand élan d’amour. Nul doute que les fans ont grandement apprécié leur soirée, mais pour nous, il était l’heure de rentrer à la maison, non sans vous laisser avec plusieurs photos de cette soirée toute féminine des plus réussie.

Photos : Philippe Moussette

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.