Sabrina Sirois
Recyc Media
Home À la Une Nouvelle place publique dans Saint-Jean-Baptiste

Nouvelle place publique dans Saint-Jean-Baptiste

Saint-Jean-Baptiste — Le stationnement situé au 869, rue Saint-Jean, appelé le passage Saint-Joachim, deviendra une place publique. La Ville de Québec a accordé le contrat de gestion et d’animation à la Société de développement commercial du Faubourg Saint-Jean.

«Ce projet permettra de transformer cet espace afin de créer un milieu favorisant la vie de quartier et l’expérience globale des usagers de la rue Saint-Jean, d’augmenter l’attractivité de cette artère et de créer un lien piéton avec la colline parlementaire. Par le fait même, cet aménagement contribuera à la diminution des ilots de chaleur et ajoutera un espace d’animation à l’artère commerciale», indique-t-on dans un sommaire décisionnel du comité exécutif de la Ville de Québec. Précisons que ce terrain avait été ciblé par la Ville de Québec dans le programme particulier d’urbanisme (PPU) de la colline Parlementaire en 2010. Ajoutons qu’il est la propriété de la Ville.

Un projet d’entente avec la SDC du Faubourg Saint-Jean a été conclu. La somme du contrat totalise 92 728,75 $ taxes incluses. L’association de commerçants sera responsable de sa mise en place, de la gestion et de son entretien. La municipalité a choisi la firme qui concevra les plans d’aménagement. Il s’agit de François Courville, architecte paysagiste. Celui-ci devra proposer un aménagement quatre saisons.

Service de voiturier

La Ville de Québec s’est également entendue avec le commerçant St-Laurent Spa Aveda qui loue le 869, rue Saint-Jean comme stationnement pour sa clientèle. En accord avec la SDC du Faubourg Saint-Jean, on mettra en place un service de voiturier qui comprend un bail d’occupation temporaire du domaine public d’une durée d’un an avec la municipalité. C’est le commerce qui gérera le service de voiturier. Les voitures seront garées à Place Québec. En conséquence, deux places de stationnement payantes ne seront plus disponibles sur rue.

Photo : Marie-Claude Boileau

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.