Sabrina Sirois
Home À la Une La classe signée Dubmatique

La classe signée Dubmatique

Saint-Roch — L’Anti affichait complet ce vendredi pour le grand retour de Dubmatique. C’est donc 200 personnes, dans la trentaine pour la grande majorité, qui sont venues faire le party avec le duo montréalais.

Il était tout près de 23 h lorsque la soirée a réellement pris son envol avec l’entrée sur scène de Dubmatique. La foule a littéralement explosé dès les premières notes de La Vibe, comme si elle s’était contenue tout ce temps. L’attente en valait la peine et les fans ont été plus que servis.

Il y avait du talent sur la scène avec DJ ApoStrophe, les choristes Dupuis et Sarah Makonnen, deux superbes voix, et bien sûr, les vedettes de la soirée Disoul et OTMC, tous deux en pleine forme. Vingt ans plus tard, la magie opérait tout autant. Le duo a enchaîné ses plus gros succès dont Jamais cesser d’y croire, Un été à Montréal, Soul pleureur, Plus rien n’est pareil et La force de comprendre, pour lesquelles la foule connaissait encore les paroles par cœur et avait un plaisir fou à les chanter à nouveau.

Le duo a également rendu hommage aux artistes qui les ont influencés et inspirés en nous offrant Petit frère du groupe Français IAM, un mix des hits de Wyclef Jean réalisé par DJ ApoStrophe et Bouge de là de MC Solar.

Très content de la réaction de la foule, OTMC a même lancé en fin de spectacle : «Je ne sais pas comment on va faire pour partir!» C’est finalement avec la rassembleuse Ragga Dub tirée de l’album Influences que cette soirée parfaite s’est terminée.

Durant une heure, Dubmatique est vraiment venu confirmer qu’il méritait le succès obtenu et pourquoi l’album La force de comprendre est encore à ce jour, le plus gros vendeur de sa catégorie.

La nouvelle génération

Après une première prestation plutôt difficile de Tony the Trigger, ce sont deux groupes hip-hop de la Rive-Sud de Québec qui sont venus réchauffé la scène. Le duo BRH (O.T.A.G.E.S) d’abord, qui a offert une solide prestation avec charisme et conviction. Le Québec est une belle pépinière pour le hip-hop francophone et contrairement aux Américains, nos rappeurs ont quelque chose à dire et profitent de leur micro pour dénoncer et sensibiliser. C’est ensuite Ampee qui est venu clore de belle façon cette première partie. Les rappeurs ont profité de cette belle foule rassemblée pour tourner les images de leur prochain vidéoclip. Leur album Larme de guerrier sortira le 17 novembre.

Photo: Facebook L’Anti

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.