Home À la Une Portes lumineuses au Centre Marc-Simoneau

Portes lumineuses au Centre Marc-Simoneau

 

Beauport — La Ville de Québec a procédé aujourd’hui à l’inauguration de l’œuvre d’art Portes de lumière. Installée devant le centre sportif Marc-Simoneau, la création a été conçue par l’artiste Florent Cousineau.

L’œuvre est composée de huit portes au profil irrégulier en acier Corten. Le soir, elles sont illuminées de différentes couleurs selon les conditions climatiques. Sa création a nécessité un investissement de 151 106$.

«C’est une œuvre d’art magnifique qui intègre bien l’art et l’architecture à mon avis. Elle constitue un beau parcours qui met à l’honneur le bâtiment du centre Marc-Simoneau», s’enthousiasme JULIE LEMIEUX, vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l’aménagement du territoire. Celle-ci se réjouit que des œuvres soient maintenant implantées ailleurs que dans le centre-ville. Elle a rappelé que c’était un des objectifs de la Vision du développement de l’art public de la Ville de Québec. Une autre œuvre sera inaugurée prochainement au parc Armand-Grenier.

Présidente de l’arrondissement Beauport, MARIE-FRANCE TRUDEL croit que l’œuvre se marie bien au design et au confort du Centre Marc-Simoneau. De son côté, JÉRÉMIE ERNOULD a qualifié le projet de dynamique et bien intégré à l’architecture.

Architecture inspirante

Oeuvre-Marc-Simoneau-62L’artiste FLORENT COUSINEAU a confié qu’il s’est fortement inspiré du site et de l’architecture du centre sportif. «La conception de ce projet d’intégration a en effet été motivée par une volonté de dialogue entre l’architecture du bâtiment et la nature du site. Ce qui m’a touché dans le projet architectural de CCM2, c’est son aspect cristallin, l’équilibre entre sobriété et audace et le paysage vaste marqué par la circulation mobile à grande vitesse. Il m’est apparu primordial que l’œuvre réponde à deux types d’échelle, qu’elle soit à la fois vue à distance, mais qu’elle offre aussi une expérience de proximité, celle du passant et de l’usager», explique-t-il.

La porte est un élément qui s’est imposé par sa symbolique. L’artiste mentionne qu’elle évoque «le seuil, la circulation, le passage, la présence humaine et la circulation». Les sportifs ont aussi été une source d’inspiration. «Ici, j’ai vu des jeunes déterminés se lancer, tomber, se relever si fiers d’avoir réussi. On pourra peut-être y voir les différentes étapes à franchir, les échelons à gravir», souligne-t-il.

Marie-France Trudel, Jérémie Ernould, Florent Cousineau, Julie Lemieux et Steeve Verret. Photo : Marie-Claude Boileau

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.