Sabrina Sirois
Recyc-Québec
Home À la Une Justine Robichaud: En vélo pour l’Arche

Justine Robichaud: En vélo pour l’Arche

 

Saint-Sauveur — Justine Robichaud roulera 4000 km en vélo l’été prochain en Europe afin d’amasser 50 000$ pour l’Arche l’Étoile. Sa sœur Élise fréquente un des foyers. Ayant constaté les bienfaits de la communauté sur elle, Justine a décidé de les aider à son tour.

  • Quel a été le déclic pour lancer cette campagne?

C’est une opportunité de temps. Je suis étudiante en comptabilité à l’université. Avant de me plonger dans ma carrière professionnelle, je voulais à tout prix faire un projet pour amasser des sous pour l’Arche. Ils ont des besoins financiers importants. C’est quasiment l’élément déclencheur. Ça fait seulement deux ans que je connais l’Arche. Le contexte est favorable à ça, car je vais finir mes études l’an prochain.

  • Comment as-tu découvert l’organisme de Saint-Sauveur?

Ma sœur reste à l’Arche, mais elle ne fréquente pas le centre de jour. Il existe quatre foyers et un centre de jour.

  • Quand partiras-tu?

Vers le 10 mai et je serai de retour à la fin août.

  • Quel est ton itinéraire?

Je l’ai choisi pour pouvoir aller faire du bénévolat dans d’autres maisons de l’Arche puisqu’il s’agit d’un organisme international. Je voulais aussi avoir une certaine proximité avec les gens qui y habitent. C’est pourquoi j’ai choisi des pays où je parlais la langue à une exception. J’irais en France à Paris, Nantes et Boulogne sur mer, en Belgique, aux Pays-Bas, au Luxembourg, en Suisse et l’Espagne.

  • As-tu déjà fait un périple à vélo?

Non. Ça sera aussi un défi personnel. En même temps, le but est d’aller voir d’autres communautés de l’Arche afin de ramener des idées ou des stratégies qui sont mises en place que je pourrais ramener à Québec et inversement.

  • Est-ce que tout cet argent sera versé à l’Arche?

Oui. En fait, la stratégie que j’ai d’adopté est que je trouve des donateurs pour couvrir mes coûts. Par exemple, Garneau m’offre une commandite pour l’équipement de vélo. Pour les déplacements et la nourriture, ce sont des commandites que je vais aller chercher. Ça fait en sorte que chaque personne qui donne un dollar va directement à l’Arche. Il n’y a aucun montant qui sert à couvrir mes frais. Un des principes qu’on apprend en comptabilité c’est la transparence. Je l’applique dans ma campagne.

  • À quoi va servir l’argent?

L’organisme a beaucoup de besoins financiers. Il y a plusieurs choses qu’ils aimeraient mettre en place, mais qu’ils ne peuvent pas. Le rêve ultime est d’ouvrir un deuxième centre de jour pour accueillir plus de personnes déficientes intellectuelles. Actuellement, ils sont 15 personnes. Ça permettrait un certain roulement et d’adapter des activités selon la clientèle qui est plus vieille et plus jeune.

  • Qu’est-ce que ça a changé pour votre famille?

On est cinq enfants. Je suis la dernière chez nous et Lise est la deuxième. En fait, on a essayé beaucoup d’alternatives et de foyers d’accueil. On s’est rendu compte que ça ne coïncidait pas avec nos valeurs familiales. On ne sentait pas qu’Élise était au mieux. Donc, on a arrêté d’essayer différents foyers d’accueil. Lorsqu’on a fait la découverte de l’Arche, ça nous a fait un effet wow.

  • Qu’est-ce que vous y avez apprécié?

Élise est vraiment mise en valeur. Elle a un beau sentiment d’accomplissement. Elle développe beaucoup son autonomie. Il y a une belle écoute, une belle énergie, un bel encadrement. Finalement, elle retrouve la vie familiale qu’il y avait chez nous. Ça fait en sorte que pour les membres de ma famille peuvent prendre leur envol sans pour autant que Élise se sente rejetée.


On peut soutenir Justine Robichaud par le biais de son site web au roulonspourquecamarche.com. On pourra également la suivre sur sa page Facebook Roulons pour que ça m’Arche.
Photo : Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.