Sabrina Sirois
Home À la Une Marie-Osée: 15 ans de créativité

Marie-Osée: 15 ans de créativité

 

Saint-Sauveur — Marie-Josée Chagnon a parcouru beaucoup de chemin depuis qu’elle a terminé ses études en design de mode au Collège Notre-Dame-de-Foy en 2000. Elle a su tirer son épingle du jeu par des créations originales aux touches gothiques et médiévales. Installée au 171, rue Saint-Vallier Ouest, elle s’apprête à célébrer les 15 ans de sa griffe, Marie-Osée.

  • Comment allez-vous célébrer votre 15e anniversaire?

J’invite les gens à venir à ma boutique le 11 novembre de 19h à 22h. Les clients, amis et partenaires depuis 15 ans pourront rencontrer les nouvelles designers qui seront disponibles à ma boutique. Je présenterai également les nouveautés de ma collection. Il y aura des promotions et des concours. De plus, le groupe Crépuscule, qui existe aussi depuis 15 ans, va jouer leur musique à saveur folklorique écossaise. C’est un clin d’œil à mes débuts.

  • Qui seront les griffes qui s’ajoutent à votre boutique?

Il s’agit de Violette d’Émilie Picard et Agace & Morbius de Cindy Berthiaume. Je n’ai jamais eu d’autres collections que la mienne à l’exception de quelques articles de Gaïa. J’ai décidé de compléter l’offre avec d’autres designers qui font des choses complémentaires. Ça va être plus diversifié. Il faut dire qu’il reste très peu de boutiques qui vendent différents designers québécois.

  • Quel bilan faites-vous de votre parcours?

En 15 ans, ça a bougé beaucoup. J’ai déménagé trois fois. Autrefois dans Saint-Jean-Baptiste, je suis installée depuis janvier dans un nouveau quartier (Saint-Sauveur). Aussi, il y avait auparavant beaucoup de boutiques dans le même genre. Maintenant, il n’en reste plus vraiment. On a sorti notre épingle du jeu. On a réussi à s’adapter et à se renouveler. C’est plus difficile qu’au début à certains moments à cause du contexte économique, mais les clientes continuent de revenir parce qu’elles ne retrouvent pas ailleurs ce qu’on fait. C’est une fidélité qu’on a réussi à bâtir avec le temps. Par ailleurs, on se fait beaucoup voir par Facebook et Internet tandis qu’avant les gens se déplaçaient en boutique. Maintenant, ils regardent le site web avant de venir en boutique. Il faut s’adapter.

  • Qui sont vos clientes?
photo-pjoosten-4058-6x9

Photo: Pierre Joosten

J’ai différentes catégories. Il y a des jeunes de 17-18 ans qui viennent pour les bals de finissant. J’ai des femmes 25 ans et plus, de jeunes professionnelles, qui viennent s’habiller, mais pas intégralement. Elles viennent chercher certains morceaux pour compléter leur style. Elles veulent se démarquer sans être trop extravagantes. J’ai aussi des femmes de 16 ans qui souhaitent transformer leurs t-shirts préférés de groupe de musique. Elles arrivent avec leur chandail et on fait un modèle unique pour eux que l’on transforme en robe ou camisole unique. C’est un service qui fonctionne à l’année. Ça permet de donner vie à un morceau que l’on aime, mais qu’on ne porte pas parce qu’on n’aime pas la coupe. Autrement, on crée des robes de mariée. La demande varie d’année en année. Ce sont des clientes qui veulent des robes de couleur, pas conventionnelle. Bref, on réussit tout le temps à s’orienter vers où il y a de la demande.

  • Avez-vous des projets?

On a un site web depuis presque le début. On prévoit le changer pour mieux l’adapter aux nouvelles technologies. Ça sera le grand défi des prochains mois. Je veux être plus visible.

  • D’où vient le nom Marie-Osée?

Je m’appelle Marie-Josée. À l’école, il fallait signer nos dessins et trouver un jeu de mots ou quelque chose qui nous représentait. J’aimais beaucoup le côté médiéval et gothique. Je mélangeais les deux dans mes créations. Je me suis dit que «Marie» faisait princesse, gothique, alors qu’«Osée», c’est plus sexy, plus noir. C’est l’équilibre des deux. Je suis une personne gênée, donc voir le mot «osée» sur mes vêtements allait m’obliger à le faire!

  • Qu’est-ce qu’on pourrait vous souhaiter pour les 15 prochaines années?

Un succès planétaire! Avec le nouveau site web, ça va aider à se propulser plus loin. Ce que je souhaite le plus est d’habiller des vedettes, des gens qui vont être vus par beaucoup de monde et d’être dans l’extravagance. Je me souhaite d’être plus connue encore et de perdurer.

Info. : www.marieosee.com

Photo : Agence Mode E Arto

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.