Bandeau Une
Home À la Une Du western à la sauce Amor & Willie

Du western à la sauce Amor & Willie

Après trois ans, plusieurs spectacles et un EP, la formation de Québec Amor & Willie sort l’album Western Spagatrash.

  • Comment s’est déroulée la conception de Western Spagatrash?

Ç’a été un long processus. En fait, on aurait pu faire deux albums parce qu’on avait beaucoup de matériel. On a pris le temps de choisir ce qu’on voulait dessus. On voulait faire un album qu’on part à la première chanson et qu’on écoute jusqu’à la fin. On n’a pas eu le choix, il a fallu en éliminer quelques-unes qui fitaient moins. À la base, ce qu’on voulait faire, c’est une trame sonore, comme celle d’un vieux western ou d’un Tarantino. Quand on a commencé le projet, on avait vraiment une ligne directrice d’où on voulait aller dans le son, le style et les ambiances. On a vraiment travaillé en fonction de ça. Il y a des personnages qui sont venus naturellement et qu’on trouvait plutôt rigolos. Tout le long de l’album, ils reviennent et on a ben du fun.

  • L’idée de trame sonore, ça explique la présence de pièces instrumentales?

Ç’a toujours fait partie de Amor & Willie. On adore ça et ça peut nous amener ailleurs en spectacle. C’est un son plus surf-rock plus uptempo et c’est certain qu’on va continuer d’en faire. Les titres restent dans le ton de l’ambiance western, par exemple, Mon cheval Fury fût effrayé par un serpent.

  • À quoi peut-on s’attendre d’Amor & Willie sur scène?

Beaucoup de Telacaster, beaucoup de Stratocaster, de la contrebasse, de la trompette et de l’harmonica. C’est un mélange entre Hank Williams et Jimi Hendrix! À partir du 7 octobre, on a 14 dates de confirmées jusqu’à présent pour la tournée. On va à Sherbrooke, Chicoutimi, Alma, Waterloo… On ratisse assez large. Peu importe l’âge, tout le monde trippe. Ça reste de la musique festive. Le western et le country rock comme on le fait, c’est le péché mignon de tout le monde au Québec. En rendant ça joyeux comme on fait, on rejoint pas mal de monde. La chanson Alma a été composée sur une fin de semaine de show et ça explique pas mal ce qui s’est passé!

  • Vous avez d’ailleurs réalisé un vidéoclip pour cette chanson…

C’est le concept de Bob Dylan qu’on a adapté, avec les cartons qui flippaient. On trouvait rigolo de dessiner toute sorte de niaiserie. On l’a tourné en plan-séquence à 8h15 le dimanche matin. Ç’a pris un après-midi complet à quatre personnes pour faire les cartons.

Pour plus d’information: amorwillie.com

Photo : Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.