Carrefour historique
Home À la Une Huit Juin Maison: L’art de bien recevoir

Huit Juin Maison: L'art de bien recevoir

 

Québec — Alors Laurence demeure à Montréal, Marie-Andrée a choisi de s’établir à l’île d’Orléans par amour. Même à longue distance, les sœurs Mackrous ont trouvé le moyen de rester unies, et ce, jusque dans les affaires. Elles lanceront au cours des prochaines semaines Huit Juin Maison, une gamme de linge de table réversible vendue en ligne.

Le duo a grandi auprès de leur grand-mère Malvina qui aimait particulièrement accueillir ses proches à la maison pour un repas. «Ce qui état libanais dans sa manière de recevoir, c’était qu’il n’y avait pas seulement un menu», raconte MARIE-ANDRÉE MACKROUS. Elle s’y préparait longuement demandant même à ses petites-filles de l’aider à astiquer et préparer les linges de table… deux jours avant.

Aujourd’hui adultes et devenues mères, cette influence demeure bien présente dans leur vie. Elles racontent qu’elles «adorent se réunir en famille et entre amis, cuisiner sans trop se casser la tête et dresser de belles tables pour le plaisir d’être ensemble». Lorsqu’une réflexion s’est amorcée au sujet d’une possible entreprise, cette passion les a menés à s’investir dans le linge de table, produits pour lesquelles elles étaient déçues de l’offre de «piètre qualité». «On était un peu tannés des carreaux, des motifs très féminins ou un peu enfantins», ajoute Mme Mackrous qui a œuvré dix ans en communication et marketing.

Huit Juin Maison

La collection Apéro par Huit Juin Maison

N’étant pas designers, les deux entrepreneures ont fait appel à Jump & Love pour les épauler dans la création des modèles. Il en a résulté la conception de quatre collections distinctes au style contemporain de nappes, napperons et serviettes de table réversibles. Chaque moment heureux a sa gamme, que ce soit le matin avec COCORICO ou la nuit avec TANGO par exemple. Le bleu, le jaune et autres couleur côtoient notamment les motifs graphiques, le tout mis au goût du jour bien sûr.

Gestion à distance

Les sœurs ont toutes les deux quitté leur emploi l’an dernier pour se consacrer entièrement à l’aventure. Laurence travaillait en commercialisation de la mode avec son père. Elles sont actuellement en préproduction en Inde. Elles visent la confection de près de 11 000 articles d’ici la fin de l’été. Le linge de table sera majoritairement disponible sur le web. Pourquoi en avoir décidé ainsi? «C’est dans l’air du temps, un produit accessible et facile à vendre en ligne. De plus, Laurence habite à Montréal et moi, à Québec», explique Marie-Andrée. La gestion de l’entreprise à distance se déroule d’ailleurs très bien jusqu’à maintenant. Elles discutent entre autres des démarches par FaceTime.

Huit Juin est aussi un blogue qui traite «de tout ce qui est autour de la table» en lien avec leurs valeurs, dont l’hospitalité et la joie de vivre. Info : blog.huitjuin.com.

Projets familiaux

Depuis les débuts de leur vie, elles sont liées par la famille, mais une affaire les unit dorénavant. Cette nouvelle étape est d’autant plus significative parce que le nom de leur entreprise est en fait la date de naissance de leur mère qui les a quittés en 2013. Elles la considèrent comme leur trait d’union. La fibre entrepreneuriale semble d’ailleurs de famille puisque leur frère, Charles-Antoine, a démarré à Montréal La Fabrique Allwood spécialisée… en table de bois et mobilier connexe.

Laurence et Marie-Andrée Mackrous. Photo : Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.