Sabrina Sirois
Vacances
Home À la Une P’tit marché solidaire de Limoilou: Plus court, plus efficace

P’tit marché solidaire de Limoilou: Plus court, plus efficace

Limoilou — Après une 2e édition plus longue, le P’tit marché solidaire de Limoilou reviendra à une formule raccourcie du 30 juillet au 2 octobre. En outre, l’organisation a lancé le 27 janvier un projet-pilote de boîtes pour rendre accessibles fruits et légumes frais le reste de l’année.

L’expérience de 2015 a permis de réaliser que la première semaine était de trop selon GRACIA ADAM, chargée de projet. Autre constatation, les arrêts des vélos, dont cinq dans des parcs, n’ont pas tout à fait desservi la mission du marché. «Même si l’on vend, on rejoint plus la clientèle avec le minimarché et les bibliothèques», relate Mme Adam. Rappelons que l’objectif premier est de proposer des aliments sains à tarifs abordables aux personnes en situation de pauvreté.

Le P’tit marché solidaire de Limoilou propose des fruits et légumes à prix abordables. Photo: Courtoisie

10 semaines

L’édition 2016 se tiendra donc sur dix semaines et les vélos s’arrêteront dans différents lieux tous les samedis. «On souhaite garder les bibliothèques et, si possible, remplacer quelques parcs pour des arrêts encore plus près des citoyens, indique Mme Adam. Les dimanches serviront à visiter de façon ponctuelle, soit deux fois par endroits, organismes et HLM afin de faire connaitre le P’tit marché et diriger les citoyens vers le point de vente le plus près», poursuit-elle. Les haltes restent à confirmer. Le minimarché prendra place à l’intersection de l’Espinay et de l’avenue de Guyenne tous les dimanches entre 13h et 15h. Les CPE et quelques fêtes de quartier recevront également la visite des vélos.

Boîtes de fruits et légumes

Au-delà du marché, l’organisation a mis en place un projet-pilote de distribution de boites de fruits et légumes qui fournit pour le moment 26 familles issues de Mères et Monde, dont 39 enfants. «C’est inspiré de Bonne boite, bonne bouffe à Montréal», précise la chargée de projet. Alors que la métropole a ouvert l’initiative à tous, à Québec on vise les organismes pour atteindre le plus possible les gens dans le besoin.

Début avril, cinq distributions avaient été effectuées à un coût de 15$ l’unité. Ce tarif est possible grâce à la collaboration de deux grossistes, Viandex et Allard fruits et légumes, qui acceptent de réduire leurs prix pour l’initiative. Les cartons contiennent des aliments variés d’une semaine à l’autre tels que des tomates, des oranges, du chou, des kiwis et de la laitue. Le fonctionnement sera adapté aux besoins généraux. D’autres points de chute pourraient éventuellement s’ajouter. Mme Adam pense notamment à la résidence Saint-Paul-Apôtre qui touche une clientèle différente de Mères et Monde. Lorsque le marché débutera, le projet prendra une pause. L’organisation s’assurera toutefois qu’un arrêt des vélos se trouvera proche de l’organisme.

Véhicule

Autre nouveauté, un véhicule de sept places entièrement financé par la Fondation santé et services sociaux Vieille-Capitale sillonne les routes pour livrer les boîtes. Il servira éventuellement à amener les gens vers les supermarchés, les cuisines collectives et autres sources d’alimentation. D’autres organismes pourront également disposer de ce transport, une propriété du Centre communautaire Jean-Guy Drolet, le mandataire du P’tit marché solidaire de Limoilou.

Info.: facebook.com/PetitmarcheLimoilou

Gracia Adam. Photo: Archives

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.