Sabrina Sirois
Recyc Media
Home À la Une Montcalm: Les arts et la culture appelés à croitre

Montcalm: Les arts et la culture appelés à croitre

 

Montcalm – Avec Marc-André Pâlin, Montcalm est devenu le Quartier des arts. Cette image sera renforcée au cours des prochaines années grâce au travail du nouveau directeur général de la SDC Montcalm, Jean-Pierre Bédard.

Le poste correspondait bien au profil de JEAN-PIERRE BÉDARD. «Il fait appel à l’ensemble de mes compétences», indique-t-il. C’est d’ailleurs ce qui l’a poussé à proposer sa candidature. Il a œuvré pendant plus de 25 ans en arts et en culture notamment en tant que directeur général de plusieurs organisations, dont CKRL, lorsque la station se trouvait sur Grande Allée et le Théâtre Périscope. «Les dernières années, j’ai été davantage en développement local (directeur adjoint du CLD) et le travail dans une SDC, c’est du développement hyper local», relate l’homme. Il réside également dans le quartier, un secteur qui lui est cher. Il connaît donc bien l’ensemble des commerçants.

Plan de développement stratégique 2016-2019

La SDC Montcalm a présenté son plan de développement stratégique 2016-2019 lors de la dernière assemblée générale annuelle le 29 mars. L’organisation vise à rendre le Quartier des arts reconnu de tous incluant les touristes et faire en sorte que les gens s’approprient cette appellation. Pour y arriver, elle misera sur le développement encore plus important d’une offre commerciale en lien avec l’axe du secteur. «On veut se faire une niche arts et culture», précise M. Bédard qui ajoute que l’art vestimentaire et culinaire en font partie.

La SDC désire également «encourager et soutenir la créativité artistique» dans un secteur qui compte le Musée des Beaux-arts ainsi que la Galerie uNo et la Galerie 67. Parmi les autres éléments, il est question de créer des attractions en utilisant du mobilier urbain. Bancs publics singuliers conçus par des artistes, boites électriques peintes, traverses piétonnières avec facture artistique constituent tous des exemples d’actions qui pourraient être mises de l’avant à moyen et long terme. Des initiatives citoyennes moins onéreuses telles que des portes de garage peintes par un créateur permettraient de renforcer le tout. M. Bédard souligne qu’il est reconnu que ces fresques freinent le vandalisme et embellissent les quartiers.

Activités

À court terme, les 34 abat-jours ont été enlevés afin de revêtir de nouvelles œuvres et être fins prêtes lors de l’inauguration le 19 mai. Il garde secret le nom de l’artiste. Des indices seront cependant révélés sur les médias sociaux avant le jour J. Le Marché aux puces (4 juin) et les terrasses reviendront. Devant le beau temps et la chaleur qui se prolongent de plus en plus d’année en année, M. Bédard tente actuellement d’ajouter deux semaines supplémentaires à la saison de ces dernières. S’il fonctionne, il est toutefois possible que ce projet ne se concrétise qu’en 2017. Le directeur informe qu’il y a actuellement des pourparlers pour un possible transfert de la galerie urbaine qui était située en 2015 au coin de Crémazie et Bourlamaque. Il souhaite aussi faire passer le temps de stationnement à 120 minutes alors qu’il est présentement à 60 et 90 minutes. L’ouverture du Pavillon Lassonde se répercutera jusque sur Cartier en particulier le 24 juin. En juillet, la placette Cartier sera inaugurée lors de la Fête de Québec (3) et la présence du Festival d’été de Québec sera fera une fois de plus sentir.

Info.: quartierartsquebec.com

Photo : Katia Lavoie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.