Recyc-Québec
Sabrina Sirois
Libre-Emplois
Home À la Une CAABC: De l’aide pour les ainés vulnérables

CAABC: De l’aide pour les ainés vulnérables

 

Charlesbourg – Les efforts déployés pour mieux soutenir les personnes ainées vulnérables par le Centre d’aide et d’action bénévole de Charlesbourg (CAABC) depuis 2007 ont été fructueux. L’organisation a obtenu des subventions fédérales et provinciales pour étendre leur service au-delà de son territoire habituel.

Le centre a amorcé il y a un peu moins de dix ans un projet quasi unique au Québec. L’idée de départ consistait à engager un intervenant de milieu pour détecter des ainés vulnérables et leur problématique, les accompagner vers les bonnes ressources et s’assurer qu’ils aient une réponse. «Nous avons constaté que les personnes âgées ne vont pas nécessairement jusqu’au bout pour différentes raisons», indique JULIE MAYRAND, directrice du CAABC. À l’époque, des bénévoles nommés vigiles épaulaient le travailleur dans cette tâche. «On s’est rendu compte qu’ils n’étaient pas à l’aise d’intervenir et que ce n’était pas approprié non plus», souligne Mme Mayrand. Plusieurs des cas se révélaient beaucoup plus lourds qu’ils le croyaient au départ et ces personnes n’avaient pas les connaissances nécessaires notamment lorsqu’il s’agit de santé mentale. Un autre intervenant est venu prêter main-forte et le service a été peaufiné avec les années. Les bénévoles sont demeurés, mais seulement pour le premier contact.

Avec le temps, ce qu’on a appelé initiatives de travail de milieu auprès des ainés en situation de vulnérabilité (ITMAV) tout récemment s’est répandu dans la province. Plusieurs personnes à l’origine de ces projets se sont rendues à Charlesbourg pour y trouver l’expertise dont ils avaient besoin. Puis, un autre groupe s’est ajouté à la liste. «Dans les deux dernières années, des gens du réseau de la santé sont venus nous dire qu’il y avait des besoins à l’extérieur de notre territoire», relate la directrice. Le centre a obtenu une subvention provinciale en novembre. Grâce à une seconde octroyée par le Ministère de la Famille, des enfants et du Développement social, il a pu planifier une expansion encore plus importante.

Six nouveaux territoires en 2016

Trois nouveaux secteurs de la région sont desservis par un intervenant depuis février et mars. Saint-Sauveur-St-Malo, Limoilou-St-Roch et Beauport-Montmorency ont été ciblés en raison de leur défavorisation financière et sociale. Mme Mayrand tient à préciser que l’initiative a toujours fonctionné et évolué sans subvention récurrente jusqu’à l’an dernier. Il est également important de noter qu’aucun bénévole ne sera présent dans ces trois endroits. Trois autres territoires s’ajouteront en mai soit Vanier-Duberger-Les Saules, Neuchâtel-Est-Des Châtels ainsi que Lac St-Charles-St-Émile-Loretteville.

En tout, on retrouve maintenant 84 projets de ce genre un peu partout au Québec. Ils agissent sur des difficultés liées à l’isolement social, à la maltraitance, aux démarches administratives et à la santé mentale.

Légende: L’équipe en compagnie du ministre Jean-Yves Duclos lors de la remise de la subvention fédérale. Photo: Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.