Recyc-Québec
Libre-Emplois
Sabrina Sirois
Home À la Une Raton Lover: De la France au FEQ

Raton Lover: De la France au FEQ

 

Québec – Après 10 ans de travail, mais environ deux dans sa forme actuelle, le groupe de Québec Raton Lover récolte graduellement le fruit de ses efforts. En plus d’un nouvel album, ses membres joueront sur plusieurs scènes comme le Festival Pause Guitare à Albi en France qui se déroulera du 5 au 10 juillet.

SIMON LACHANCE, chanteur et batteur, se montre très humble quant au succès grandissant. «D’avoir enfin un projet qui tire son épingle du jeu, qui suscite de l’intérêt, on se considère extrêmement chanceux de vivre cela. On sait qu’il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus… c’est un bel honneur», estime-t-il.

Histoire

Lui, MARTIN PLANTE et SIMON GUÉNARD ont connu une soirée chargée en émotions le 11 février. Ils ont offert, avec les actuels membres FRÉDÉRICK DESROCHES et ÉRIC BLANCHARD, une prestation sur la scène du Campus Notre-Dame-de-Foy, là où tout a commencé. C’était en février 2006 lors de Cégeps en spectacle. Depuis, il y a eu Mélogramme, groupe avec lequel ils se sont rendus au Festival international de musique universitaire de Belfort, du manouche à tendance rock et quelques changements de garde dans la formation. Mais c’est avec Raton Lover, fondé en 2014, que les gars ont commencé à véritablement rouler leur bosse. La musique, les spectacles et les occasions intéressantes se sont succédé.

Étonnamment, même avec un lancement de l’album devant une salle comble, ce n’est pas dans leur région que les gars de Québec ont le plus offert de prestations. «Le gros de notre développement a commencé début 2015 sur l’est du Québec. Juste en 2015, on doit avoir passé trois fois à Gaspé», raconte le chanteur et batteur. Moncton, des radios locales ainsi que des diffuseurs et acheteurs de spectacles à Ottawa (début 2016) ont entendu leurs sonorités rock 70. Ils seront sur les planches de Québec encore quelques semaines avant d’entrer au studio Wild avec DANY PLACARD pour enregistrer leur second disque en mai.

La France et le FEQ

Drôle de coïncidence, une chanson au titre plutôt évocateur «Frencher des Françaises» paraitra peu de temps avant leur passage à Albi en France. «On trouve cela vraiment génial de pouvoir aller frencher des Françaises aussi vite après la sortie de la chanson», lance avec humour le chanteur. Il croit d’ailleurs que cette expérience sera «très excitante», d’autant plus que le groupe s’y rend cette fois-ci avec un projet qui leur «ressemble mieux, qui est vraiment à leur image». Il confirme d’ailleurs que les cinq gars seront assez présents sur les scènes estivales, dont celle du Festival d’été le 11 juillet scène Fibe.

Un nouvel album dans la même lignée

Raton Lover tire ses influences dans le rock des années 70, dont ils sont tous amateurs, de même que la musique québécoise et américaine. Les Beatles, Wilco, Harmonium, The Band se sont tous révélés des sources d’inspiration qui ont aidé les Québécois à forger leur son qui est apprécié de plus en plus de gens.

Le premier album éponyme a mélangé un peu tout cela avec un son «live». «On aime beaucoup cela de la musique jouée sur le moment pas nécessairement bidouillée pendant des heures à l’ordinateur», indique le chanteur. Le second opus sera dans la même veine. «On aura encore un son rock 1970, mais il sera peut-être plus rock et les ballades, plus ballades», ajoute-t-il. En attendant la sortie, le public aura l’occasion d’entendre la nouvelle chanson et les titres de Raton Lover lors des différents arrêts du groupe. La chanson Tant pis et son vidéoclip ont particulièrement été remarqués du public à un point tel que différents diffuseurs dont NRJ et V Télé ont passé la chanson sur leurs ondes.

Info.: ratonlover.com

Photo : Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.