Recyc-Québec
Sabrina Sirois
Home À la Une Pas de Caserne pour les tout-petits: Le projet vivra ailleurs

Pas de Caserne pour les tout-petits: Le projet vivra ailleurs

 

Vieux-Limoilou — L’Espace des tout-petits devra vivre ailleurs qu’à l’ex-caserne de pompier de la 5e Rue. Le gouvernement du Québec a décidé de ne pas soutenir le projet.

«On est déçu de ne pas avoir réussi à convaincre tous les acteurs de l’importance d’investir dans la petite enfance et de soutenir les tout-petits et leur famille», mentionne MARC BERGERON, directeur d’Initiative 1, 2, 3 Go! Limoilou.

L’organisme a appris récemment que le gouvernement du Québec ne financera pas le projet, une somme qui permettait de compléter le montage financier. «À la suite de cette décision, la Ville de Québec a décidé de retirer ses billes, informe M. Bergeron. On travaille sur un plan B, mais dans un autre environnement», dit-il.

SUZANNE VERREAULT, conseillère municipale du Limoilou, ne cache pas sa déception. «C’est un beau projet communautaire tourné vers la petite enfance et très pertinent pour le secteur», commente-t-elle. Celle-ci a travaillé sur la relance de la caserne depuis 2010, année où elle avait lancé un appel de projet qu’a remporté Initiative 1, 2, 3 Go! Limoilou.

Caserne en vente

Quant à l’avenir de caserne, Marc Bergeron laisse le soin à la population d’interroger les intentions de la Ville. Mme Verreault confirme qu’un appel d’offres de vente sera lancé d’ici quelques semaines. Elle précise que des critères de protection architecturale pour la partie avant de l’édifice sont inclus dans l’appel.

Rappelons que le coût total du projet était estimé à 4 M$. La Ville avait accepté de céder le bâtiment et d’offrir une aide de 1,5 M$.

Recherche d’un nouveau lieu

Le coordonnateur a obtenu l’appui de son conseil d’administration pour poursuivre le travail et dénicher un nouveau site. L’organisme a toujours une entente avec le Centre de la petite enfance Le Jardin Bleu. Ce dernier dispose de places et doit les développer pour 2018. «Elles sont toujours garanties. À court terme, on doit toutefois annoncer un lieu pour une ouverture en 2018», explique Marc Bergeron.

Lui et son équipe explorent présentement les locaux disponibles principalement dans le Vieux-Limoilou. Une première visite s’est révélée trop petite, la recherche continue. M. Bergeron indique le projet ressemblera à ce qu’il était présenté, mais en plus petit. «L’espace public prévu au rez-de-chaussée dans la caserne sera moins grand. Autrement, ça consiste toujours en des places de garderie et une offre de services de 1, 2 3 Go! Limoilou», informe-t-il. Précisons que leur but est de proposer des espaces d’évaluation, de stimulation et de rencontre pour les familles.

Une réponse à ce billet

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.