Sabrina Sirois
Recyc-Québec
Home À la Une Garneau s’intéresse au tennis

Garneau s’intéresse au tennis

Saint-Sacrement – Après le niveau universitaire, le tennis poursuit son développement au collégial à Québec. Le Cégep Garneau tente actuellement de se lancer dans l’aventure pour l’automne 2016.

S’ils ont suffisamment d’inscriptions, les Élans feront figure de pionniers sur la Rive-Nord. En vertu d’une collaboration avec l’Académie de tennis Hérisset Bordeleau, ils seraient les seuls à proposer un programme au collégial. «Il y avait souvent des athlètes qui venaient nous demander si l’on avait du tennis, mais nous n’avions pas les installations», raconte ÉRIC LAVIGNE, directeur adjoint aux activités étudiantes et au centre sportif à la Direction des affaires étudiantes et communautaires.

Une telle question ne se poserait plus puisque les élèves s’entraineraient au Club Multi-Sports Avantage (1080, rue Bouvier) où se trouve l’Académie. De son côté, JACQUES BORDELEAU a choisi le cégep du quartier Saint-Sacrement, «car c’est un collège qui est réputé pour ses programmes académiques et sportifs». Il n’exclut cependant pas que d’autres écoles s’ajoutent au cours des prochaines années.

Pour M. Lavigne, l’implantation de ce sport au collégial à Québec permettrait de proposer «une suite» à l’offre existante. «Le sport-études a toujours bien fonctionné au niveau scolaire», souligne-t-il. M. Bordeleau, aussi responsable de la discipline à l’école secondaire Cardinal-Roy, indique que le tennis-études existe depuis 30 ans dans l’établissement. En septembre 2015, il comptait une vingtaine d’élèves. «Auparavant, seulement quelques athlètes voulaient poursuivre après le secondaire 5, car l’unique option pour continuer était d’aller dans une université américaine. Mais avec la venue de l’équipe à l’Université Laval et bientôt au Collège Garneau, les motivations sont très grandes», relate-t-il.

Fonctionnement

Dans la ligue chapeautée par Tennis Québec, les étudiants compétitionneraient parmi plus de six équipes durant la saison qui s’étend de septembre à décembre. Elles affronteraient leurs opposants en double et en simple. La plupart, à l’exception de Lévis-Lauzon, se trouveraient cependant dans l’ouest du Québec, à Montréal principalement.

La décision sera rendue en août selon M. Lavigne. Rappelons qu’après une pause de deux ans, la ligue collégiale de Tennis Québec a repris du service en 2014.

À l’université aussi

S’ils sont peut-être les seuls au collégial sur la Rive-Nord, l’Université Laval a toutefois devancé les Élans sur ce plan. Après avoir porté le nom d’Équipe universitaire de la Capitale (depuis 2013), la formation est officiellement devenue le Club de tennis de l’Université Laval en mai 2015. Ses athlètes, entrainés par M. Bordeleau et CHRISTIAN GINGRAS, sont opposés à plusieurs autres équipes dans la ligue de Tennis Québec. Concordia, les Carabins et le Vert et Or font partie du lot. La saison est d’ailleurs en cours. La prochaine rencontre de la formation à Québec se déroulera au Club Multi-Sports Avantage le 13 mars.

Encore du nouveau à Garneau

Outre le tennis, Garneau travaille à la création d’une équipe de natation, une première au cégep dans la capitale. Avec l’ajout de ces deux disciplines, les Élans compteront en tout 18 formations sportives.

Info. : gogarneau.ca.

Photo : Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.