Sabrina Sirois
Recyc-Québec
Home À la Une Un 1er recueil de nouvelles pour Manon Labrie

 

Limoilou — Moins connu du public, le recueil de nouvelles permet à un auteur d’explorer des univers. Résidente de Limoilou, Manon Labrie, 36 ans, a décidé de se lancer dans cette aventure solo après deux collaborations. Elle vient de publier Cœur de lion aux Éditions GID.

Pourquoi lancé un recueil de nouvelles?

J’aime beaucoup le genre puisque ce sont de courtes histoires, des instants de vie d’un ou de plusieurs personnages. Comme j’avais en tête plusieurs histoires, le fait d’écrire des nouvelles me permettait de rassembler dans un seul recueil tous ces univers et ces différents personnages-là que j’avais en tête.

Votre recueil comporte 12 histoires, une pour chaque mois. Est-ce que les mois vous inspirent?

Oui, le temps qui passe est un des thèmes du recueil. C’est pour ça que j’ai concentré mes nouvelles sur une année. En même temps, il agit comme fil conducteur parce que j’ai certains personnages qui se promènent d’une nouvelle à l’autre. Ça me permettait, en établissant sur un an, de faire un lien entre les différentes nouvelles.

Comment naissent vos histoires?

Je suis quelqu’un qui observe beaucoup, de très contemplative. Les gens, les voyages, mes lectures vont aussi m’influencer et m’inspirer dans mon écriture.

CoeruCœur de lion fait référence à quoi?

C’est le titre de la dernière nouvelle et le surnom du personnage qui est peintre. Cœur de lion, c’est aussi une expression qui veut dire avoir la force, du courage. Je trouvais que ça reflétait bien l’esprit de l’ensemble des personnages du recueil qui malgré les épreuves et les difficultés trouvent le moyen de se relever des chutes et de continuer d’avancer.

Est-ce qu’il y a eu une histoire déclencheur du projet?

Même si les histoires ont un ordre précis, elles n’ont pas été écrites dans cet ordre-là. La première nouvelle est toutefois ma première idée. Elle met en scène un danseur et une peintre. J’aime beaucoup assister à des spectacles de danse. Je savais que je voulais un jour créer un texte par rapport à un personnage qui était un danseur. Je voulais exploiter le thème des rencontres, des rendez-vous entre des personnages.

Avez-vous eu une rencontre déterminante dans votre vie?

Je n’ai pas étudié en littérature, mais en enseignement du français. J’ai eu plusieurs cours de littérature à l’université et mes profs m’ont donné le goût d’approfondir l’écriture. Même si je ne suis pas enseignante aujourd’hui, j’ai poursuivi dans l’écriture.

Qu’est-ce que vous aimez de l’écriture?

La créativité. C’est une forme d’expression que j’aime beaucoup. Je suis très sensible à tout ce qui m’entoure. Mon environnement nourrit mon imaginaire alors que l’écriture me permet de l’exprimer.

Photos : Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.