Recyc-Québec
Sabrina Sirois
Home À la Une Association des gens d’affaires de St-Sacrement: Nouveaux projets et un c.a. rajeuni

 

Saint-Sacrement — Président de l’Association des gens d’affaires de Saint-Sacrement, Jacques Desroches a accepté de prolonger son mandat afin de mener à bien de nouveaux projets et assurer une transition avec les nouveaux membres du conseil d’administration.

Le lancement de leur nouveau site web, quartiersaintsacrement.org, à l’automne dernier a été le gros dossier. Le président de l’Association entend poursuivre le travail entrepris avec celui-ci. «Notre défi était le référencement. Lorsqu’on faisait une recherche sur le quartier sur Google, on tombait en septième page. Maintenant, on sort premier. C’est une grande amélioration», indique JACQUES DESROCHES. Il se réjouit que tous les commerçants aient embarqué. «Ils ont leur propre page sur le site qui permet de donner les heures d’ouverture et l’adresse, leur numéro de téléphone, etc. Ici, il y a beaucoup de petits commerces qui n’ont pas les moyens d’avoir un site Internet. Ça fonctionne bien. Par exemple, j’ai vérifié si Bouticyle Garneau était ouvert le mercredi. Les boutiques du quartier ne ferment pas toutes le jeudi soir à 21h», mentionne-t-il.

Autre fierté pour le président, le nombre de membres a augmenté. «Il est passé à plus de 50 ce qui était notre objectif, et ce, malgré les fermetures», dit-il. La cotisation est de 125$ pour l’année ce qui comprend une page sur leur site web. Reste que le recrutement est difficile. «Ce n’est pas comme une société de développement commercial comme il en existe sur la 3e Avenue, Maguire ou Cartier. Nous sommes une petite organisation. Il faut faire le recrutement : certains disent non, d’autres trouvent que 125$ c’est trop cher. Par ailleurs, je trouve dommage que les grosses chaines n’embarquent pas.»

Au cours de l’année prochaine, l’Association des gens d’affaires de Saint-Sacrement oeuvrera sur la conception d’un bottin répertoriant tous les membres. Qui plus est, elle souhaite les reconnaitre visuellement. «On veut être capable d’identifier ceux qui sont membres de l’Association. On travaille sur un autocollant», fait savoir M. Desroches. L’achat local est également un enjeu qu’elle veut mettre de l’avant par un concours, par exemple, pour des prix en argent, en coupon d’achat ou chèque-cadeau.

Trafic et circulation

Autre dossier sur lequel l’Association collabore est le plan local de mobilité durable que le Conseil de quartier Saint-Sacrement a mis de l’avant. «Il y a eu beaucoup de nouveaux résidents avec le Gibraltar, les Allées de Bellevue et la Cité Verte qui a amené beaucoup de monde et de changement dans les habitudes de transport. Le CQ a créé un sous-comité pour analyser tout ce qui se passe au niveau de trafic, la circulation de transit et local. Les gens d’affaires ont deux représentants sur le sous-comité», informe M. Desroches.  Mobili-T et Accès Transport Viable ont le mandat pour réaliser le projet sur lequel collabore aussi le Cégep Garneau, l’école Saint-Sacrement et des citoyens.

Un c.a. rajeuni

Le conseil d’administration de l’Association a subi des modifications dues à des départs. Parmi les nouveaux, on retrouve JONATHAN THERRIEN YELLE, un des copropriétaires du restaurant Le Saint-Sacrement, JULIE CARDOSO, notaire chez PME Inter Notaires Québec et MAXIME HOULE SALVAIL, gérant à la quincaillerie Saint-Sacrement.

Jacques Desroches. Photo : Marie-Claude Boileau

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.