20 minichefs à l’école St-Fidèle

Des élèves de St-Fidèle ont appris à cuisinerLes chefs Éric Tremblay et Pierre-Luc St-Onge et le président d'honneur Byron Mikaloff entourent les minichefs de l’école Saint-Fidèle. Chacun a reçu un tablier avec son nom inscrit et ils repartiront avec un livre contenant toutes les recettes qu’ils ont testées. Photo : Marie-Claude Boileau

Vieux-Limoilou — Vingt jeunes minichefs de l’école primaire Saint-Fidèle ont suivi des cours tout le printemps pour apprendre à cuisiner. Cette expérience s’est conclue par un souper quatre services pour leurs parents, le 9 juin.

Par Marie-Claude Boileau

Les minichefs sont une idée de la Bouchée Généreuse. Cette banque alimentaire donne différents aliments tous les jeudis dont parfois des patates douces ou des navets. Certains leur demandent parfois quoi faire avec ces aliments. «Plutôt que de mettre sur pied une cuisine communautaire, on s’est demandé pourquoi ne pas inspirer ces familles-là par les enfants», explique BRIAN AUBÉ, directeur général du Fonds de la Bouchée Généreuse.

Pour ce projet pilote, l’organisme a approché l’école Saint-Fidèle qui les a accueillis à bras ouverts. Sur les 68 élèves inscrits, l’établissement en a sélectionné 20. Ceux-ci ont été divisés en deux groupes. Ayant commencé en mars, les cours se sont tenus les lundi et mardi de 15h30 à 17h, et ce, durant 10 semaines.

Recettes

Les formations culinaires se sont tenues au sous-sol de l’église Saint-Fidèle. La Bouchée Généreuse a opté pour ce lieu puisqu’il dispose d’une grande cuisine dotée de plaques à induction et d’un four en plus d’avoir assez d’espace pour accueillir les élèves de 6e année. Qui plus est, l’église est située à proximité de l’école facilitant ainsi le transport.

Toutes les semaines, les jeunes minichefs ont appris deux recettes. «Le but premier était d’avoir des plats composés d’ingrédients qu’ils retrouveraient dans leur garde-manger. Aussi, elles devaient être faciles à refaire et nutritives», explique M. Aubé ajoutant qu’ils repartaient avec leurs mets après les cours.

Les enfants ont cuisiné des brownies, du pain de viande et de la lasagne avec différents chefs qui ont accepté de donner leur temps. Parmi eux, on retrouvait Sébastien Rivard, chef de la Station touristique Duchesnay et Pierre-Luc St-Onge de l’émission Ça va chauffer. Rencontrées sur place, FLORIANNE, VIVIANN et ALLISON ont dit avoir adoré leur expérience en cuisine. «J’ai trouvé ça assez le fun. Ça nous a permis d’apprendre de belles choses en cuisine», informe Florianne qui ajoute cuisiner pour sa mère à l’occasion.

Pour clore leur formation, les minichefs ont cuisiné pour leurs parents, soit 60 personnes. Ils ont concocté une soupe minestrone, un poulet parmigiana avec sauce tomate maison accompagné de légumes maison ainsi qu’un tiramisu. BYRON MIKALOFF du groupe The Lost Fingers a agi en tant que président d’honneur. Passionné de cuisine, celui-ci entend donner un coup de main à l’organisme dès l’an prochain.

De retour

M. Aubé confirme que l’activité sera de retour à l’automne prochain. Trois écoles ont démontré leur intérêt. Pour le directeur général du Fonds de la Bouchée Généreuse, il s’agit d’un projet mobilisateur. «L’objectif est de développer chez eux l’estime de soi, le sentiment d’accomplissement et surtout de leur donner des outils de vie. C’est stimulant pour nous. S’ils sont capables de motiver leurs parents à changer leurs habitudes alimentaires, le but a été atteint», conclut-il.

Publicité

Commentez sur "20 minichefs à l’école St-Fidèle"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.