Sabrina Sirois
Recyc-Quebec 1
Home À la Une Quoi qu’on dise par Martin Claveau: Qu’ils payent!

Ce n’est pas dans notre secteur, mais j’ai bien le droit d’avoir une opinion sur Saint-Augustin, qui nous blâme pour tous ses maux.

Les résidents crient au scandale parce qu’une maison évaluée à 325 931$ coûtera 3285$ en taxes municipales, en 2015. Ce qu’on ne dit pas, c’est qu’une maison située au centre-ville évaluée au même prix coûtera 3092$ de taxes cette année. Une différence de 192$ en faveur des gens de Québec. Ce n’est pas disproportionné, il me semble, pour demeurer dans la même région.

Regardons dans le passé. En 2014, cette maison coûtait 2628$ en taxes à Saint-Augustin et 3024$ à Québec, soit une différence de 396$, autrefois en faveur des gens de Saint-Augustin. L’augmentation fait rager et manifester les Augustinois, mais se pourrait-il que ce soit simplement le juste prix à payer pour demeurer là? On jase, mais est-il possible que les décideurs de Saint-Augustin aient retenu les vannes de la taxation le plus longtemps possible pour éviter d’avoir l’air fou, car ils avaient convaincu les gens de défusionner en 2006?

«Qui veut noyer son chien, l’accuse de la rage», alors on vocifère que l’agglomération est responsable de cet «armageddon foncier». Au fond, se pourrait-il que l’on paye maintenant ce que coûte une ville indépendante? Le maire Corriveau n’assiste jamais au conseil d’agglomération. S’il y allait, il pourrait, au moins, plaider la cause de ses citoyens et les conseillers de Québec ne seraient pas les seuls à y siéger. La chaise vide est rarement payante en politique. Avec ses 19 000 habitants, St-Augustin semble petite face aux 500 000 de Québec, à plus forte raison si elle ne dit rien.

Le ministre Sam Hamad, soutient que les dépenses de Saint-Augustin sont responsables à 60% de l’augmentation des taxes. Pour moi, 60%, c’est pas mal majoritaire non? Demandez au Parti québécois s’il se contenterait de 60% de oui à un référendum?

Pour des raisons qui s’expliquent, les gens de St-Augustin ont décidé que «small was beautiful» en 2006. Et si ça coûte plus cher maintenant, ce n’est pas de notre faute. Je ne suis pas le plus grand partisan du maire Labeaume, mais je pense qu’il a raison lorsqu’il parle de Saint-Augustin.

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.