Libre-Emplois
Recyc-Québec
Sabrina Sirois
Home À la Une Change de disque par Tanya Beaumont: À la manière de Mara Tremblay

Cinq ans et demi après l’album Tu m’intimides, Mara Tremblay est de retour avec À la manière des anges.

 

À quel moment as-tu composé ces chansons?

L’amour à la manière des Anges, la pièce titre, est la première chanson que j’ai composée, tout de suite après Tu m’intimides. Nostalgie, L’eau vive et Que la peine passe sont plus vieilles. Elles font partie d’un processus de guérison que j’ai eu après Tu m’intimides. Ensuite, j’ai fait trois ans de tournée solo et l’urgence est venue de faire un album et avec cette urgence, de nouvelles chansons! Aussi, plusieurs chansons sont nées en création pendant qu’on faisait l’album. C’est un joyeux mélange de ces cinq années et demi.

 

Tu parlais d’un processus de guérison, est-ce maintenant plus facile de chanter ces chansons?

Ça fait vraiment du bien! Les chansons sont thérapeutiques. Même les vieilles chansons quand je les chante, il y a toujours quelque chose de très sincère. Je les chante encore avec le même amour. Je n’essaie pas de dévier même si des fois, j’adapte à comment je me sens maintenant.

 

Pour la réalisation, tu as encore une fois travaillé avec Olivier Langevin. Parle-nous de ta relation en studio avec lui.

Il écoute toutes mes chansons et l’on commence par la chanson qui lui parle le plus. Après on s’installe ensemble et l’on essaie de trouver la meilleure version. J’essaie maintenant de composer le plus simplement possible pour laisser de la place aux arrangements. Avant je composais en mettant la basse, le drum, les violons… En studio, il fallait déshabiller ça et tout recommencer. Cette fois, je voulais qu’on le fasse ensemble ce travail-là, je voulais laisser de la liberté à son imaginaire.

 

Ton fils, Victor Tremblay-Desrosiers, fait aussi partie de tes collaborateurs?

Mon fils écrit beaucoup depuis deux ou trois ans. Il a même un EP de prêt. Je lui ai dit : «Victor, ça te tente-tu de me composer une toune»? Ç’a été assez long et un moment donné, j’ai reçu un texto qui me disait «Tiens ta toune!». Je suis hyper heureuse. Je sais depuis plusieurs années que je vais jouer avec lui parce que je le voyais aller et je le savais qu’à 18 ans il allait être prêt et que j’allais jouer avec lui.

 

Il joue avec toi en spectacle?

Oui, à la batterie. Il y a aussi François «Sunny» Duval à la guitare et au clavier, Victoria Lord à la guitare et à la voix, François Plante à la basse… et Victor! On a vraiment tripé au lancement. Les chansons sont plus rock. J’ai fait trois ans de solo, mais il y a quelque chose en dedans de moi qui a besoin de crier et d’être plus crue. Le spectacle va aller chercher ce côté-là, et le plus doux. Je n’ai pas le choix puisque je suis les deux. C’est ce que je suis et ce que j’ai toujours été.

 

Mara Tremblay sera en spectacle le 9 avril au Grand Théâtre de Québec.

 

Crédit : Gabrielle Desmarchais

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.