Sabrina Sirois
Recyc-Quebec 1
Home Chroniqueurs Éric Gagnon Chronique astronomie : L’étoile de Bethléem

Chronique Astronomie: Devenez chasseur aurore boréale!

[featured-img]

Le mystère de l’étoile de Bethléem passionne les scientifiques et les historiens depuis des siècles. Même en 2013, ce symbole et cette légende sont toujours présents dans nos traditions. On a juste à penser au haut du sapin de Noël que l’on décore souvent avec une étoile. Est-il possible que cette étoile ait vraiment existé et qu’elle corresponde à un événement astronomique?

 
Enquête
Un des éventements les plus importants de l’histoire de l’Église catholique est la naissance de Jésus. L’Évangile de Mathieu nous raconte qu’une étoile mystérieuse a guidé les Rois Mages vers le lieu de la naissance de Jésus. Notons tout d’abord que dans le Nouveau Testament, seul Mathieu parmi les quatre évangélistes rapporte l’événement.

 
Une remarque préliminaire importante est que l’astre dont il est question n’est pas nécessairement une étoile au sens scientifique actuel du mot. À l’époque où le Christ est né, les scientifiques appelaient tous les phénomènes astronomiques étoiles. Une comète, par exemple, était désignée comme une étoile chevelue. Une planète, parce qu’elle voyage dans le ciel, était nommée une étoile errante.

 

 

Qui sont les Rois Mages?
Les Rois Mages, dont l’origine est aujourd’hui encore obscure, sont entrés dans le folklore qui entoure les fêtes de Noël. On les dit savants, riches et errants. Le texte évangélique ne donne qu’une indication vague de l’origine des mages. Pour l’Évangile, ils arrivèrent de l’orient, ce qui indique l’est par rapport à la Terre sainte. Cela laisse place à plusieurs possibilités sur leur terre d’origine. Le mot «mage» vient de l’ancienne langue perse qui signifie «prêtre». L’historien Bède, mort en 735, cite pour la première fois les noms des rois tels qu’ils ont été fixés par la tradition : Gaspard, Melchior et Balthasar. C’est à l’époque du moyen âge que leur nombre s’est définitivement fixé à trois, chiffre qui correspond à celui des offrandes : l’or, l’encens et la myrrhe.

 

Les hypothèses sur l’étoile de Bethléem
Et comme on peut s’en douter, ce ne sont pas les théories qui manquent sur ce sujet. L’une des difficultés du problème tient à l’incertitude qui subsiste sur l’année et la date de la naissance de Jésus.
•    Selon une hypothèse très répandue, cette étoile était en réalité la comète de Halley. Or, on sait aujourd’hui que si la comète apparut bien dans le ciel du Moyen-Orient, ce fut en l’an II avant notre ère.
•    On a également soutenu que l’Étoile de Bethléem pouvait être une supernova. Une étoile vers la fin de sa vie qui explose et dont l’éclat lumineux s’accroît sur une courte période de 1000 fois à 1 million de fois. Mais un tel phénomène aurait été observé sur l’ensemble de la planète et ni les Romains, ni les Chinois, férus d’astronomie, n’y font allusion.
•    Enfin, bon nombre d’astronomes croient que l’Étoile serait en fait une conjonction ou un alignement de planètes. En l’an 7 avant notre ère, on a observé un alignement planétaire de Jupiter et Saturne à trois reprises dans la constellation des Poissons. Pour les astrologues de cette époque, Jupiter représentait un nouveau roi et Saturne l’ancien… ce qui signifiait qu’un nouveau roi était né.
•    Et il reste un autre scénario fort probable : l’Étoile de Bethléem ne serait qu’une simple légende.

 

CONCLUSION
Pour l’instant, le mystère de l’Étoile de Bethléem demeure entier. Il faut toutefois garder l’esprit ouvert! Car de nouvelles découvertes pourraient apporter de nouveaux éléments d’information sur ce mystère. Il arrive que la vérité prenne de drôles chemins pour se dévoiler!
En terminant, permettez-moi de vous souhaiter de Joyeuses Fêtes et une bonne année 2014 a tous les lecteurs journal le carrefour.

 

L’astronomie vous intéresse! Un cours d’astronomie pour débutants sera donné ce printemps par un spécialiste qui vous donnera des connaissances de base pour bien débuter en astronomie. Il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances scientifiques ni équipement pour participer à cette formation. Plusieurs sujets seront abordés et une attention particulière sera apportée sur le fonctionnement des appareils et sur la pratique de l’astronomie dans notre région. Un incontournable pour tout astronome amateur qui désire améliorer ses connaissances!
Début des cours : Février 2014
Coût : 110$  (80$ lecteur Journal Le Carrefour)
Durée : 6 mois
Contenu : Quelques cours de base et plus de 10 soirées d’observation
INFORMATION ET INSCRIPTION: ÉRIC GAGNON (418) 682-0184