Recyc-Québec
Sabrina Sirois
Home À la Une Encourageons local, aidons les commerçants !

Encourageons local!

Les différents commerçants de Québec se prononcent sur la situation actuelle et comment celle-ci a influencé leur réouverture. Dans l’ensemble, les commerçants sont positifs, même si certains éprouvent certaines difficultés. C’est le temps d’encourager local !  

Un impact positif pour le Café Sobab

« De notre côté, la réouverture se passe bien. La demande pour du café est très forte et la demande pour l’achat de machine à café aussi. Les gens téléphonent beaucoup plus avant de se déplacer, mais l’achalandage reste constant. Nous vivons un impact positif dans notre domaine », mentionne VANESSA BABOS, du Café Sobab. 

Photo : Courtoisie

Un manque de touriste au restaurant Chez Victor St-Jean

Nous fonctionnons présentement à 50 % de notre chiffre d’affaires habituel. J’ai l’impression que dans Québec et dans le Vieux-Québec, comme il n’y a pas de touristes encore, la saison ne démarre pas », souligne NICOLAS PARENT, porte-parole de Chez Victor St-Jean. 

Photo : Courtoisie

La demande de vélos explose chez Mathieu Performance

« Les clients ont été au rendez-vous. C’est excellent pour nous, nous avons une très belle clientèle conscientisée des mesures que nous avons mis en place, donc globalement ça va être une très très bonne saison pour nous. Le challenge est plus d’avoir du stock. Nous avons plus de clients actuellement que nous sommes capables de répondre à la demande », s’enthousiasme PHILIPPE DESGAGNÉS, directeur général de Mathieu Performance.  

Photo : Courtoisie

Un début lent pour Les Colocs

« Au début, nous fonctionnons au tiers de notre chiffre d’affaires normal. Ensuite, avec l’ouverture de la salle à manger, nous étions à la moitié du chiffre d’affaires habituel. Après, ça s’est mis à rouler en fou, donc il a fallu changer nos façons de faire, comme engager deux personnes. Dans l’ensemble c’est positif, mais c’est terrible ce qui arrive actuellement, nous avons perdu nos trois meilleurs mois de l’année (le printemps), donc nous avons perdu un gros chiffre d’affaire qui sert habituellement à nous aider à passer l’hiver. Ça va être difficile, même s’il y a une reprise, mais, ça va assez bien en ce moment, nous reprenons le dessus », souligne MARTIN CÔTÉ, propriétaire chez Les Colocs. 

Photo : Courtoisie

Des vacances passées au Québec aide l’entreprise Latulippe

Pour d’autres commerces, les vacances à l’extérieur annulés s’est vu offrir une belle opportunité : « Ça se passe très bien pour nous, surtout que les clients passent l’été au Québec cet été », soutient FRANÇOIS LATULIPPE, président du Magasin Latulippe. 

Photo : Courtoisie

Les travailleurs locaux peu présents chez La Korrigane

Les travailleurs en télétravail affectent également les commerçants. « Le gros de notre clientèle c’est les travailleurs du coin qui viennent soit sur l’heure du dîner ou après le travail. Le contexte de distanciation n’incite pas les gens à se regrouper après le travail pour prendre une bière. Les touristes étrangers font une clientèle de moins également. L’achalandage est moins élevé que l’été passé à pareil date, mais nous avons quand même un bon espoir que ça va rentrer dans l’ordre dans les prochains mois », soutient CATHERINE DIONNE-FOSTER, propriétaire de la Brasserie Korrigane. 

Photo : Étienne Dionne

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.