Sabrina Sirois
Home À la Une Centre Vidéotron: Généreux Corey Hart

Centre Vidéotron: Généreux Corey Hart

Limoilou — Avec des pièces comme Boy In The Box, Black Cloud Rain et Bad Case of Loving You, c’est un généreux voyage dans les années 80 que nous a offert Corey Hart ce soir au Centre Vidéotron. Un spectacle touchant, rempli de surprise, et ô combien entraînant. Tout pour plaire et faire plaisir aux spectateurs.

Les retrouvailles ont été une grande réussite. COREY HART a d’abord entrepris le concert avec Dreaming, Bang et Boy in The Box. Il a reçu une belle dose d’amour du public qui l’a chaudement accueilli après les deux pièces.

Sur scène, il était accompagné de six musiciens et deux choristes, dont sa conjointe, JULIE MASSE. Un entourage parfait pour les deux heures qu’a durée le spectacle. Le chanteur montréalais a profité de la présence de sa femme pour chanter Là-bas. Un beau moment où l’on voyait tout l’amour qu’il porte envers elle dans son visage. Puis, il ne pouvait passer à côté, Julie Masse est resté pour offrir, C’est zéro. Une touchante prestation chaleureusement accueillie par les spectateurs. Quelle chance de pouvoir apprécier sa voix.

Ont suivi les pièces In your Soul, It Ain’t Enough, A little Love et Everything In My Heart. Le chanteur a expliqué que les gens croyaient à tort que cette pièce était une chanson d’amour. Or, c’est plutôt d’un hommage à ses fans, a-t-il révélé. D’ailleurs, des photos de ses admirateurs étaient projetées sur l’écran. Un moment touchant montrant un côté attendrissant du chanteur.

Surprise

Il a montré à nouveau sa générosité envers le public dans une portion du spectacle où il a chanté sur une plateforme au parterre. Pour Corey c’est sa façon de démontrer son amour envers ses fans et non loin sur une grande scène. Il a fait venir un homme qui a lui a écrit. Ce dernier a demandé son amoureuse en mariage. Après quoi, le Montréalais a interprété leur chanson préférée. Puis, il a présenté une journaliste japonaise qu’il l’a appuyé à ses débuts en 1988. Une dame, a-t-il expliqué, qui lui rappelait sa mère et pour qui il a chanté Let It Be.

Toujours dans l’esprit de bonté envers ses admirateurs, il est retourné vers la scène principale en chantant Tell Me au travers de la foule. Ensuite, il a fait venir GENEVIÈVE JODOUIN, gagnante de La Voix 2019. Ensemble, ils ont livré une magnifique performance de l’Hymne à l’amour. Changeant complètement de registre, c’est sur Bad Case Of Loving You qu’il a clos le concert. C’est au rappel qu’on a pu enfin entendre Sunglasses At Night, une reprise de Viva La Vida de Coldplay et Never Surrender.

Bref, Corey Hart a été d’une grande générosité interprétant ses pièces avec passion. On aurait aimé le voir sur une scène du Festival d’été. Qui sait?

Photos: Philippe Moussette

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.