Mon Ange Gardien
Sabrina Sirois
Home À la Une Étienne Talbot: Nouveau directeur général pour le YMCA

Étienne Talbot: Nouveau directeur général pour le YMCA

Saint-Roch — Il faut patienter encore un an avant de profiter des nouvelles installations du centre communautaire Saint-Roch, mais le YMCA a débuté le travail. L’organisme a recruté Étienne Talbot au poste de directeur général. Le Carrefour s’est entretenu avec lui pour connaître les prochaines étapes.

Pourquoi avoir accepté de relever ce défi?

C’est pour moi une opportunité de retrouver un environnement de travail au service de la collectivité. J’ai commencé ma carrière à Opération Nez Rouge où j’ai oeuvré pendant 10 ans dans différentes fonctions au siège social. J’ai acquis par la suite de l’expérience au sein d’organisation publique de la Ville de Québec et du gouvernement du Québec. C’est l’occasion pour moi de revenir partager cette expérience-là avec les gens du milieu pour contribuer à faire du quartier Saint-Roch un lieu encore plus fort avec des citoyens encore plus épanouis.

Quelles seront vos responsabilités?

De voir à maintenir et développer des partenariats avec la communauté, les organismes, la Ville de Québec pour s’assurer que la programmation du YMCA va répondre aux besoins du milieu. On sait que les besoins évoluent. Ce n’est pas un travail qu’on fait une fois. Oui, il y a un travail dans la prochaine année qui est assez colossale, il faut développer et mettre en place cette programmation qu’on souhaite en complémentarité et en droit file avec les besoins de la collectivité. Mais après ça, il y a une veille et une mise à jour, et un développement. Une autre de mes responsabilités est de voir au développement du centre avec l’équipe marketing, afin que les gens nous connaissent, nous fréquentent, nous aiment en plus d’être toujours à l’affût pour maintenir une qualité de service au-dessus des attentes de notre clientèle.

Vous avez donc dû bâtir la programmation de A à Z, n’est-ce pas?

Pour les activités sportives et aquatiques et les écoles de langue, c’est complètement nouveau après une certaine absence. Par contre, le YMCA est toujours resté actif. On a maintenu un bureau avec les services de soutien à la famille et à la vie communautaire. Donc, les programmes vont tout simplement déménager dans le nouveau centre, mais ils seront bonifiés.

Quels seront vos prochains défis?

Se faire connaître. C’est fait pour les gens du milieu. On veut que les gens se l’approprient, l’investissent. À court terme, il y a le défi du recrutement de bénévoles et d’employés pour animer ce lieu.

Comment allez-vous créer des liens avec la communauté?

C’est une démarche qui a été initiée bien avant que j’arrive. Par le truchement de notre soutien à la vie de famille et communautaire le Y est une partie prenante du tissu social dans Saint-Roch. Par exemple, il est présent sur toutes les tables de concertation. Je vais faire une tournée des organismes pour des présentations de programme préliminaire pour m’assurer qu’on est complémentaire. On savait qu’il y avait des besoins non comblés dans Saint-Roch et l’on y a répondu par nos infrastructures. Maintenant, dans la programmation fine, il y a une validation à faire notamment sur les plages horaires. C’est une démarche que l’on effectuera au cours des prochains mois.

Info.: www.ymcaquebec.org/fr/Trouver-un-Y/YMCA-Saint-Roch

Le YMCA Saint-Roch en chiffres
  • Ouverture au printemps 2020
  • 17,9 M$ investis dans le centre communautaire
  • 1 gymnase double
  • 1 piscine de 25 mètres et 5 corridors
  • 1 salle d’entraînement
  • 4 salles de cours
  • 1 école de langues
  • 1 cuisine collective
  • 1 service de halte-garderie
Photo : Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.