Sabrina Sirois
Home À la Une Lancement réussi pour Alaclair Ensemble

Lancement réussi pour Alaclair Ensemble

Saint-Roch — Le collectif hip-hop Alaclair Ensemble est au cœur d’une série de concerts, tant au Québec qu’en Europe, afin d’appuyer la sortie de leur excellent 5e album studio «Le sens des paroles». Ce vendredi, c’était au tour des fans de Québec, réunis dans un Impérial Bell plein à craquer, de vivre l’expérience live de ces nouvelles pièces qui à n’en pas douter, ont passé le test haut la main.

Je suis entrée à l’Impérial Bell sous le bruit des bottes des spectateurs martelant le plancher de bois en sautant et réclamant «Alaclair, Alaclair, Alaclair». Puis, un extrait du film «La guerre des tuques» s’est fait entendre. Celui-là ou le jeune asiatique explique avec passion et énergie comment il compte bâtir le fort qui abritera son équipe durant la guerre. Un peu à l’image du château que se sont solidement bâtie les membres d’Alaclair Ensemble depuis leur formation en 2010.

Avec Vlooper installé au clavier, Claude Bégin, debout au balcon, a entamé le début tout en douceur de la pièce Incendie. Il est ensuite descendu littéralement sur la foule qui l’a porté jusque sur la scène ou ses comparses sont venus le rejoindre pour que la fête commence. En effet, les paroles des nouvelles pièces qui composent l’album «Le sens des paroles» ont beau être plus matures et plus riches que ce que notre joyeuse bande a l’habitude de nous offrir, il n’en demeure pas moins qu’un spectacle d’Alaclair Ensemble est un party qui ne laisse aucun répit du début à la fin.

Avec la très efficace «De partout», on ne pouvait demander mieux pour lancer les hostilités. «On arrive de plein de places. On arrive de partout.» Notre boy band déjanté en a profité pour y aller de quelques chorégraphies synchronisées à souhait. Ce qui est déjà un hit à mon avis, la pièce «Quand même clean», a donné lieu à un superbe bain de foule pour nos complices qui sont retournés sur la scène en surfant sur la foule.

Les «minces», ceux qui ont l’habitude de faire beaucoup avec peu, avaient tout de même mis toute la gomme sur les éclairages qui nous en ont mis plein la vue, particulièrement avec les faisceaux de lumière pointant vers le plafond. Vraiment un très bel effet vu du balcon.

Certaines chansons très intéressantes sur l’album comme «Refined moment» m’ont semblé engendrer une petite baisse d’énergie de la part de la foule, mais en général, le matériel de ce nouvel opus bien ficelé vient assurer au groupe bien des soirées survoltées.

2000 $ pour la Fondation Gilles Kègle

Contrairement à ce qu’ils disent sur le morceau FLX : «En ce moment, aucune cause n’est intéressante pour nous Alaclair Ensemble», hier c’est la Fondation Gilles Kègle qui a pu profiter de la générosité d’un fan qui s’est porté acquéreur, pour la somme de 2000 $, du Félix du meilleur album hip-hop pour Les frères cueilleurs remis à Alaclair Ensemble lors de l’ADISQ 2017. Une mise aux enchères complètement survoltée sur la chanson thème de The Price is Right, bien loin du décorum de chez Christie’s.

La soirée s’est terminée avec la pièce «La famille», un marqueur clair de la complicité et de la cohésion qui unit le clan Alaclair Ensemble. «Tout ce qui compte? Yeah La famille, la famille, la famille, la famille». J’y ai vu un grand moment d’émotions et de sincérité. J’ai eu l’impression que chacun des membres, complémentaire dans leur force respective, peut compter l’un

Le sens des paroles

Le sens des paroles

sur l’autre, comme une valeur sûre inébranlable.

Après une très brève pause, c’est Maybe Watson, topless depuis un bon moment déjà vu la chaleur ambiante, qui est revenue sur scène le premier pour interpréter, a capella, «Ça que c’tait». Le tout s’est terminé sous les confettis, la scène bondée de VIP et de fans, dans un échange de love qui semblait ne jamais vouloir prendre fin.

Comme le disait Odgen, le souvenir de ce genre de spectacle on le conserve précieusement et on y repense quand on se retrouve seul à la maison et que l’on veut s’accrocher le sourire aux lèvres.

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.