Sabrina Sirois
Home À la Une Droit de cité par David Lemelin: Quand on veut tuer son chien…

Droit de cité par David Lemelin: L’arbre et le stationnement

On va se dire les vraies z’affaires (c’est toujours bon, ça) à propos du Marché du Vieux-Port. Son problème, ce n’est pas sa rentabilité, son accessibilité… non.

Son problème : c’est l’amphithéâtre.

Le site n’est pas attrayant. C’est vide. Les spectacles ne font que rarement courir les foules. L’endroit est au milieu de presque rien. Ça prend de la vie, quitte à la créer, artificiellement, même par la force.

Le plus simple était de trouver ce sur quoi la Ville a une poigne. Le terrain du Vieux-Port… bingo!

Pourtant, les producteurs y étaient depuis plus de 30 ans. Le décor est dur à battre. Les habitudes sont là. C’est pourquoi certains producteurs n’iront même pas au nouveau Marché d’ExpoCité. Pas le goût. Pas certain que la clientèle suivra.

Bin non, la clientèle ne suivra pas.

D’abord, parce qu’une partie de celle-ci habite le secteur du Vieux-Québec. Ils ne feront pas un détour pour aller chercher une botte de persil et un pain frais. Aussi, la vaste majorité de la clientèle désapprouve le déménagement.

Le travail de démolition a commencé il y a pourtant un moment. Les producteurs notent une baisse d’achalandage depuis trois ans. Vous voulez parier que celle-ci coïncide avec l’annonce du déménagement forcé du Marché?

Qu’on laisse un chapiteau dans le Vieux-Port, en format réduit console un peu, mais n’enlève rien à l’idée que le projet est mauvais, à sa base, à plusieurs égards, à commencer par celui de l’aménagement du territoire. La qualité de vie, vous vous souvenez? Il parait que c’est une priorité. Or, le Marché du Vieux-Port, c’est une pièce essentielle de la qualité de vie du secteur, la dynamique en souffrira. Quand on parle de commerce de proximité, on pouvait difficilement faire mieux.

De plus, le Marché fait partie de l’offre touristique dans le secteur. C’est acquis, apprécié. Vous débarquez, vous vous baladez dans le secteur et hop!, vous pouvez acheter des produits 100% LOCAUX. Vous voulez parier qu’ils n’iront pas se balader à ExpoCité? Ça, c’est sans oublier les cyclistes qui sont nombreux à y converger parce que les pistes de Québec nous y conduisent. Ceux-ci vont troquer le vélo pour l’auto pour aller visiter le terrain facticement animé d’ExpoCité?

En somme, ExpoCité ne fonctionnera pas : des halles dans la Côte du Palais, des halles saisonnières sous un chapiteau réduit dans le Vieux-Port, des halles aux Galeries de la Capitale, un Marché de Sainte-Foy revampé… sans compter les marchés publics de Limoilou, Saint-Sauveur, entre autres, et les nombreux commerces qui offrent fruits, légumes, boulangerie et produits divers dans un rayon de 3 kilomètres…

Et projet ou pas projet du Port de Québec, un fait demeure : les gens tiennent au Marché du Vieux-Port. C’est pourquoi on en laisse un bout. Tout petit, sur place.

Ah, mais il est installé sur des terrains contaminés. C’est ce qui limitait les options. Ah bon. Mais, le Port de Québec, lui, il peut?

Quand on veut tuer son chien…

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.