Sabrina Sirois
Home Actualités La Grande secousse: Se préparer à un séisme

La Grande secousse: Se préparer à un séisme

Sillery — À l’initiative du Bureau de sécurité civile de la Ville de Québec, des milliers de résidents ont pris part ce matin à 10h18, à La Grande Secousse du Québec, un exercice de simulation visant à sensibiliser la population au risque de séisme en posant trois gestes simples : se baisser, s’abriter et s’agripper.

Sans être alarmiste, les risques de séismes au Québec sont bien réels. Chaque année, la terre tremble en moyenne 450 fois dans la province, mais la majorité des citoyens en est peu ou pas consciente. Ceci dit, selon les estimations de plusieurs experts, il y a entre 5 et 15 % de probabilités qu’un séisme de magnitude 7 et plus sur l’échelle de Richter survienne d’ici 50 ans au Québec. Une raison suffisante pour que petits et grands connaissent les réflexes à adopter en cas de tremblement.

À cet effet, la Ville encourage ses citoyens à mémoriser les trois gestes simples à poser en cas de séisme : se baisser, s’abriter et s’agripper. Parmi les autres gestes à poser, Patrick Voyer, membre du comité exécutif responsable du Service de police, du Service de protection contre l’incendie et du Service de la sécurité civile, invite les citoyens à rédiger un plan familial, ou un plan de continuité des affaires dans le cas des entreprises et des organismes. Il les incite également à se doter d’une trousse d’urgence de cinq (5) jours, et à suivre les services d’urgence de la Ville sur les réseaux sociaux.

«Lors d’une situation d’urgence, les citoyens doivent garder leur sang-froid, analyser rapidement les conséquences immédiates de la situation et réagir en conséquence. Chaque situation est différente. Qu’il soit question d’un séisme ou de tout autre sinistre, le premier geste à poser est d’abord de se préparer à réagir adéquatement», rappelle-t-il.

Jeunes ambassadeurs en prévention

Dans ce contexte, les élèves d’une classe de 3e année du Collège Jésus-Marie de Sillery, à Québec, ont reçu la visite ce matin des membres du Bureau de la sécurité civile et de Pif le proactif, la toute nouvelle mascotte de la Sécurité civile de la Ville de Québec, afin de procéder à l’exercice de simulation en leur compagnie.

«La Grande Secousse est une occasion en or d’assimiler les bons réflexes à adopter en cas de vrai tremblement. D’ailleurs, nous avons remarqué au fil des ans que les élèves qui ont participé à la simulation ont retenu les trois gestes à poser en cas de séisme et qui plus est, les ont appris à leur famille!», se réjouit Carolyne Larouche, directrice du Bureau de la sécurité civile de la Ville de Québec et présidente de l’Association de la sécurité civile du Québec.

Les citoyens qui souhaitent en apprendre plus sur les gestes à poser en cas de sinistres sont invités à visiter le site web de la Ville : ville.quebec.qc.ca/faireface.

Légende: Nicole Paré et Carolyne Larouche du Bureau de la sécurité civile de la Ville de Québec en compagnie de Pif le Proactif, de l’enseignant Jonathan Gravel, de Patrick Voyer, membre du comité exécutif responsable du Service de police, du Service de protection contre l’incendie et du Service de la sécurité civile ainsi que des élèves de la classe de 3e année du Collège Jésus-Marie de Sillery qui ont participé avec enthousiasme à l’exercice de simulation d’un séisme réalisé à l’occasion de la Grande Secousse du Québec, le 18 octobre dernier. Photo: Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.