Sabrina Sirois
Home À la Une Dufour, Maison de création déclare faillite

Dufour, Maison de création déclare faillite

Saint-Roch — Dufour, Maison de création a déclaré faillite. L’entreprise du créateur Olivier Dufour a cessé ses activités le 1er août dernier.

Dans le bilan de la faillite disponible auprès de Raymond Chabot, on apprend que la compagnie a un déficit de 638 145,81$. Son actif est évalué à 5 803,22$.

Parmi les créanciers les plus importants, on retrouve la Caisse d’économie solidaire Desjardins (194 197,78$), Investissement Québec (128 401,92$) et Pierre-Marc Couture-Trudel, un médecin psychiatre basé à Montréal à qui il doit 83 000$.

OLIVIER DUFOUR est un des principaux créanciers dans la faillite de son entreprise. Dans la liste des créanciers non garantis, on remarque que l’artiste se doit 64 114,33$, 54 053$ à sa société Gestion Olivier Dufour et 4 065,81$ à Lucid Dreams, une autre de ses compagnies. Enfin, un montant de 19 166,42$ est dû au Réacteur, le studio de création qu’il a fondé et ouvert au 715, rue Saint-Vallier Est.

Producteur de spectacles

Dufour, maison de création a été mise sur pied en 2000. La compagnie se spécialise dans la réalisation de spectacles. En 2017, M. Dufour prend le virage de la production. En entrevue au Journal de Québec en janvier 2017, le créateur déclare être conscient qu’il s’agit d’un pari risqué, mais qu’il dit vouloir aller au bout de ses rêves. Quatre projets étaient alors en développement. Au début de l’année 2018, l’artiste avait indiqué en entrevue au Journal de Québec devoir se tourner vers l’Asie, puisqu’il n’arrivait pas à trouver du financement pour des spectacles. D’autres étaient en attente de confirmation.

Olivier Dufour est connu pour avoir conçu la projection Lumières, présenté dans le cadre du 350e anniversaire du Séminaire de Québec, la mise en scène du Tattoo militaire de Québec de 2005 à 2010, le Chemin qui marche réalisé pour le 400e anniversaire de Québec et le parcours Horizons de l’Observatoire de la Capitale.

Photo: Archives

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.