Sabrina Sirois
Home À la Une ComediHa! : La relève de l’humour

ComediHa! : La relève de l'humour

Le festival d’humour ComediHa! est débuté depuis le 8 août dernier et hier soir j’ai eu la chance d’assister au spectacle des 13 finissants 2018 de l’École nationale de l’humour, dont la présentation a été devancée à 20h puisqu’un conflit d’horaire a empêché Maxim Martin d’offrir son spectacle à l’heure prévue. Je peux tout de suite vous dire que nous n’avons aucunement perdu au change.

Oubliez les images d’archives malaisantes que l’on nous présente parfois pour retracer les débuts de la carrière d’un humoriste bien établi : les finissants 2018 sont prêts et offrent de solides performances. Avec chacun une carte de visite d’une quinzaine de minutes, le spectacle ne présente aucun temps mort. Hugo Lamirande, Jo Côté, Véronique Isabel Filion, Alexandre Brosseau-Camara, Alexandre Meunier, Guillaume Lacelle, Vincent Morin, Gen Major, Jean-Sébastien Hammal, Jean-François Plante, Charles-Olivier St-Cyr, Marylène Gendron et Samuel Cyr ont chacun leur style propre et ce spectacle est l’occasion parfaite pour eux de se faire connaître du grand public.

Outre les références plus difficiles pour ceux qui comme moi n’ont pas été particulièrement marqués par le film Le roi lion, ce qui évidemment trahie la différence d’âge qui me sépare de cette belle jeunesse, j’ai passé une excellente soirée de rafraîchissantes découvertes. Nous sommes passés des histoires familiales de Jo, alias le sanglier du Roi Lion, à Marylène qui a su rapidement créer une complicité naturelle avec Gilles, un spectateur de la première rangée, à Alexandre, qui se décrit lui-même comme le Jay Du Temple chubby et dont le statut Facebook est “en relation épistolaire”, à Guillaume et ses réflexions quant à l’éternité et le paradis, puis à Hugo et ses anecdotes typiquement Ho-Ma.

À ensuite suivi Samuel, lui qui affirme haut et fort vouloir prendre la place d’Alex Perron et qui nous a fait voir le défunt catalogue Sears à travers les yeux d’un gay, puis Jean-François qui nous a à la fois fait rire, mais aussi beaucoup troublés avec ses histoires de commotions cérébrales alors qu’il évoluait au sein d’une équipe de football, puis Gen et son syndrome d’Asperger, Jean-Sébastien, le sympathique mi-Québécois, mi-Syrien, Véronique la “cute” qui s’amuse avec le fait qu’elle a l’air jeune, Charles-Olivier et ses anecdotes sur sa mère Suzanne qui passe beaucoup trop de temps dénudée pour finalement terminer avec Vincent, le coiffeur efféminé à l’accent savoureux.

J’ai volontairement omis Alex Meunier, car je le gardais pour le dessert, lui qui se décrit comme un des enfants de 3e classe sur le Titanic avec son petit béret beige sur la tête. Sans craindre de me tromper, Alex a reçu les applaudissements les plus nourris ayant réussi à séduire le public avec sa livraison des plus charmante.

Les 13 finalistes offriront leur spectacle encore une fois ce soir ainsi que dimanche sous le grand chapiteau du village de la Place George V. Pour la programmation complète du festival qui se déroule jusqu’au 19 août, consultez le http://comedihafest.com/

<span>by Julie Bourassa</span><span>by Julie Bourassa</span><span>by Julie Bourassa</span><span>by Julie Bourassa</span><span>by Julie Bourassa</span><span>by Julie Bourassa</span><span>by Julie Bourassa</span><span>by Julie Bourassa</span><span>by Julie Bourassa</span><span>by Julie Bourassa</span><span>by Julie Bourassa</span><span>by Julie Bourassa</span><span>by Julie Bourassa</span><span>by Julie Bourassa</span>

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.