Vacances
Sabrina Sirois
Home À la Une Du bonheur avec Patrice Michaud

Du bonheur avec Patrice Michaud

Québec — On connaissait son talent pour la performance, mais Patrice Michaud avait tout un mandat ce soir : celui de conquérir les plaines d’Abraham. Avec son charisme, son humour et ses chansons accrocheuses, l’auteur-compositeur-interprète a relevé le défi grâce à de belles surprises. Un spectacle remplit de bonheurs.

Patrice Michaud a lancé le bal par deux de ses chansons les plus populaires, Kamikaze et Cherry Blossom. Une belle entrée en matière, mais qu’allait être la suite? «Salut Québec! C’est comme un rêve. À soir, j’ai l’impression de jouer à la maison», s’est exclamé le chanteur originaire de Cap-Chat qui a résidé dans la Vieillie-Capitale durant huit ans.

Entouré de huit musiciens, on sentait que Patrice Michaud avait le goût de s’amuser. Ça se reflétait dans la scénographie, les couleurs et les lumières accompagnaient joyeusement les prestations. Puisqu’il avait carte blanche, l’artiste avait des invités sur son spectacle. La première à l’accompagner fut Marie-Mai avec qui il a interprété une chanson tout en douceur et en harmonie. Ariane Moffatt s’est jointe à eux à la toute fin.

A65P0822
Retour au secondaire

Puis, le musicien a décidé de faire revivre son premier slow, ou plane comme disait son père. Celui-ci a raconté qu’il avait eu lieu en première secondaire, en 1994, et qu’il avait dansé avec une élève de secondaire 4… qui se trouvait justement dans la foule. Celle-ci qui croyait avait gagné un laissez-passer s’est plutôt vu jouer un tour. Patrice Michaud l’a invité à venir danser avec lui sur la scène. Le souvenir qui n’a malheureusement pas marqué son amie autant que lui puisqu’elle ne se rappelait pas du moment.

Qu’importe, puisque Patrice lui a fait revivre l’épisode sur les plaines… Alors que les premières notes de Pleurs dans la pluie commençaient à jouer, c’est son interprète original, Mario Pelchat, qui est entré en scène. Toute une surprise qui a grandement plu au public qui ne s’est pas prié pour chanter avec lui la chanson lancée il y a 25 ans. Vraiment un bon flash et un beau clin d’œil.

Et dans le passé

D’ailleurs, le passé a guidé une bonne partie du reste du spectacle. Patrice Michaud a confié que, petit, il regardait les pochettes d’album de ses parents avec admiration : Les Classels, les Baronnets, César et les Romains, etc. Faire comme eux était son rêve… ce qu’il a réalisé avec Les Majestiques. S’en est suivi un retour dans les années à gogo avec des prestations rock et des invités spéciaux. Pascale Picard est arrivée sur scène pour interpréter Ces bottes sont faites pour marcher. Ensuite, Yann Perreau est monté pour chanter C’est beau comme on s’aime, puis Les Cactus.

Mario Pelchat lui a succédé pour nous offrir Dans les yeux d’Émilie. Enfin, Marie-Mai a repris C’est moi à la manière disco. Cette portion s’est conclue avec Je cours après Marie en compagnie de Marie-Mai et Pascale Picard. Des numéros énergiques, vivants, bref du pur bonheur.

La soirée s’est terminée avec Mécaniques générales et La saison des pluies en rappel.

Photos: Philippe Moussette

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.