Recyc-Québec
Sabrina Sirois
Home Actualités André Drolet : Du temps pour sa famille

André Drolet : Du temps pour sa famille

 

Limoilou — André Drolet a décidé de ne pas se représenter lors des prochaines élections provinciales. Il quittera la politique en octobre pour se consacrer à sa famille.

Connaissant la date des élections, le député de Jean-Lesage a décidé de prendre le temps de réfléchir afin de peser les pour et les contre face à un nouveau mandat. «J’aurais continué parce que je suis fier de mon comté, de mon bilan, des projets à venir, fier de mon équipe, de mes citoyens qui me font confiance depuis près de 10 ans. D’un autre côté, il y avait ma famille que je devais considérer, ma femme, mes fils et mes petits-enfants. J’aurais aussi bientôt 64 ans», note ANDRÉ DROLET en ajoutant que la politique est un métier très prenant. «J’ai hâte de faire comme mes beaux-frères qui vont avec leur petit-fils faire du ski. Ça me tente de penser à ça, de ne pas avoir de contrainte», confie-t-il.

Le député se dit fier de ses réalisations. Il raconte qu’il ne connaissait rien à la politique lorsqu’il a été pour la première fois en 2008. Impliqué dans sa communauté, son nom était ressorti parmi les candidatures pour Jean-Lesage. «Je suis un gars de Limoilou donc je connaissais quand même les enjeux du quartier. Pour moi, ça a été une expérience de vie extraordinaire parce que je suis sorti de mon champ de compétence pour être capable de faire autre chose. Lorsque tu es député, tu as différents mandats et dossiers qui sont importants, que tu maitrises un peu moins au début. Ça n’a pas toujours été facile. Étant donné mon passé, j’avais l’habitude du terrain, de travailler, d’être à l’écoute des gens. J’ai été en mesure de faire un bon travail», souligne-t-il.

Plusieurs projets ont vu le jour sous ses mandats. Parmi eux, on retrouve l’agrandissement du Patro Roc-Amadaour et du Centre Jean-Guy Drolet, la mise en place de l’écoquartier d’Estimauville, le Domaine Maizerets, le déménagement du Centre Mgr-Marcoux et la création du parc Jean-Béliveau.

Selon lui, le futur député devra être quelqu’un de près des citoyens et à l’écoute des gens. «C’est un comté où il y a des enjeux importants. Il y a de belles réalisations, un beau profil d’avenir. Mais il reste quand même le défi du multiculturalisme, la francisation et l’immigration», soutient-il.

Impliqué

M. Drolet avoue qu’il s’ennuiera de son quotidien, son équipe et les citoyens lui manqueront. On risque de continuer à le voir sur le terrain puisqu’il souhaite faire du bénévolat. «J’ai toujours été quelqu’un de très impliqué. Je vais continuer à aller m’amuser à quelques plages dans mes semaines pour être capable de donner à des organismes et revivre de beaux moments», indique-t-il.

Photo: Archives

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.