Sabrina Sirois
Home À la Une Découvrir Jacobus

Découvrir Jacobus

Saint-Roch — Loin de signer la fin de Radio Radio, c’est plutôt une pause, un intermède que s’accorde Jacques Doucet Jacobus afin d’explorer d’autres avenues et de s’exprimer sur les sujets qui l’interpellent. Les fans étaient conviés au Retour de Jacobus, titre de son nouvel album solo, ce samedi 4 novembre au Cercle.

2018 marquera le 10e anniversaire de la sortie du premier album studio de Radio Radio, Cliché hot, paru en avril 2008. Jacobus profite de ce point marquant pour tracer un bilan de ses 16 années de métier et se redéfinir. Son spectacle couvre tous les aspects de sa carrière, son passé, son futur, comme pour dire «Voici qui je suis».

Pour reprendre son propre terme, la soirée a été très «casual». Le spectacle tombait presque mal puisque le 4 novembre signait également le grand retour de George St-Pierre dans l’octogone. C’est donc autour de l’écran de son portable qu’une partie de la soirée s’est déroulée, avec la poignée de fans rassemblée, afin de regarder les combattants de la UFC. Vers minuit, George St-Pierre s’apprêtait à monter sur le ring, mais il était aussi l’heure pour Jacobus de monter sur scène et d’offrir aux spectateurs ce qu’ils étaient venus chercher, c’est-à-dire le bonheur de danser sur les beats qui caractérisent si bien Radio Radio. En effet, le retour de Jacobus a beau marquer une pause du groupe, il n’en demeure pas moins que les fans s’y retrouveront parfaitement puisque l’on reste en terrain connu au niveau des sonorités.

Quant aux thèmes abordés, sur C’est lovely, Jacobus parle de la transition d’un ami qui a souhaité changer de sexe. Il y décrit l’importance d’entourer d’amour les gens qui nous sont proches et qui vivent un grand moment d’émotion et d’affirmation de soi. Il y a également la magie dont il traite sur Magie contemporaine. Un passe-temps qui le passion et qui lui a permis de rencontrer Luc Langevin, lequel prête sa voix à l’intro de la pièce. Jacobus se commet même dans un tour durant son spectacle. Trekie pleinement assumé, fan de séries télé et de film, Ma vie est un movie en fait état. Selon moi, c’est la pièce Dr Jacobus et M. Doucet qui est la plus représentative de là où est rendu le rappeur de 34 ans, avec toutes ses contradictions.

Outre les chansons tirées de son album solo, Jacobus nous a également servi un retour en arrière à ses débuts avec le groupe Jacobus et Maleco en nous interprétant la première chanson qu’il a écrite en français. On a également eu droit à plusieurs succès de Radio Radio dont Cliché Hot, Jacuzzi, Lève tes mains, Cargué dans ma chaise, 9 Piece Luggage set, Dekshoo et Enfant spécial.

Je ne saurais passer sous le silence la présence remarquée et fort sympathique de son acolyte sur scène, DJ Steve Caron qui s’est donné comme s’il n’y avait pas de lendemain! Au surplus, il nous a interprété de brillante façon la chanson thème d’une série télé marquante, The Fresh Prince of Bel-Air, au grand plaisir des trentenaires nostalgiques dont je fais partie.

Voyager avec King Abid

En début de soirée, c’est King Adib qui assurait l’ambiance musicale en nous offrant des rythmes du monde dans des sonorités électros très actuelles. Le Tunisien maintenant établi à Québec nous transportait dans un voyage de découvertes et d’exotisme qui apportait de la chaleur sur ce mois de novembre qui débute. Son premier album a valu au King Adib le titre de Révélation Radio-Canada dans la catégorie musique du monde pour l’année 2017-2018.

 

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.