Carrefour historique
Home À la Une Prestation chaleureuse de Stéphanie Bédard

Prestation chaleureuse de Stéphanie Bédard

Vanier — L’artiste de 34 ans, originaire de Drummondville, en était à son avant-dernier spectacle de sa tournée Minuit Debout, ce 9 septembre au Centre d’art La Chapelle. Elle nous a offert une prestation chaleureuse, au rock assumé.

En première moitié de spectacle, elle nous a présenté les chansons de son premier album sorti il y a deux ans. Comme elle le dit elle-même, ces chansons ont été composées à une période de sa vie où elle était déçue et lasse du manque d’engagement des hommes, ce qui a bien changé depuis, elle qui est maintenant en couple avec le chanteur Nicolas Pellerin. Des titres comme Je te mettrai dehors, Déménager, Les faux espoirs et Je ne crois plus, ne laisse aucun doute sur son état d’esprit du moment.

En plus de ses propres chansons qu’elle souhaite désormais mettre de l’avant dans sa carrière, elle nous a aussi servi quelques reprises interprétées à sa façon, tel que Owner of a Lonely Heart du groupe Yes, Try de Pink, Oxygène de Diane Dufresne, De la main gauche, Chandelier de Sia et une version très blues de I lost my baby de Jean Leloup.

En deuxième moitié, c’est assise sur un tabouret, entourée de ses trois musiciens, comme devant un feu de camp, qu’elle nous a menés à travers les chansons les plus significatives de son parcours, dans une rétrospective de sa jeune carrière déjà bien remplie. D’abord participante à Star Académie, elle nous a interprétés J’ai 12 ans maman comme elle l’avait fait devant Denise Filiatrault.

Raconteuse

Chaque chanson était précédée de sa petite histoire, car Stéphanie Bédard a également un superbe talent de raconteuse. On ne s’ennuie pas en sa compagnie, elle qui se déclare un peu TDAH. Après Star Académie, ce fut au tour de la France de découvrir son talent à travers la populaire émission The Voice. Ensuite recrutée pour faire partie du collectif Joe Dassin – La grande fête musicale, elle avoue avoir fait le party durant cette tournée qui ne lui rappelle que de beaux souvenirs. Pour Robin des bois, elle savait que le rôle de Marianne était fait pour elle et c’est avec la détermination qui la caractérise si bien, qu’elle s’est présentée aux auditions. Pour Notre-Dame-de-Paris, pas besoin d’audition puisque c’est Luc Plamondon qui lui a directement offert le rôle d’Esmeralda pour la tournée en Asie.

Fort de ces nombreuses expériences et souvenirs de voyage, elle revient au Québec, où elle avoue s’être sentie étrangère, comme si elle avait manqué des segments de la vie ici. C’est Catherine Durand qui lui a prêté ses mots pour la chanson Jusqu’à la prochaine fois, décrivant cet état qui l’habitait à son retour. De retour à la télé, on a pu redécouvrir son talent à travers des émissions comme Belle et Bum, Sur invitation seulement et En direct de l’univers. Assise derrière son clavier, elle nous a interprété la dernière chanson qu’elle a faite à Belle et Bum, soit Je voudrais voir New York de Daniel Lavoie.

Des éclairages simples et chaleureux, une assurance à tout casser, un humour plus que charmant et une sympathique complicité avec ses musiciens ont fini de faire de cette soirée un véritable succès.

Photo: Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.