Carrefour historique
Home À la Une 15 M$ sur 10 ans pour 8 églises

15 M$ sur 10 ans pour 8 églises

Québec — Le gouvernement libéral répond à la demande du maire de Québec et investit 15M$ sur 10 ans pour veiller au patrimoine religieux bâti. Ainsi, huit églises vont bénéficier de sommes pour être restaurées.

Lors du colloque Vision du patrimoine à l’automne dernier, le maire RÉGIS LABEAUME avait annoncé un investissement de 15 M$ sur 10 ans pour le patrimoine religieux. La Ville et le Diocèse de Québec avaient identifié huit églises jugées prioritaires. Il s’agit de la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec, l’église Saint-Jean-Baptiste, la cathédrale anglicane Holy Trinity, l’église Saint-Charles-Borromée, l’église de la Nativité de Beauport, l’église Saint-Roch, l’église Saint-Sauveur et l’église Saint-Charles-de-Limiolou. Le maire avait demandé au gouvernement de participer à la même hauteur pour sauvegarder les édifices religieux de Québec.

Après plusieurs mois d’analyse, le ministre de la Culture et des Communications a accepté de contribuer. «On fait notre part pour préserver les joyaux», confirme le ministre LUC FORTIN. Selon lui, ce sont des établissements qui ont un potentiel culturel et touristique. Il s’agit aussi d’un «devoir de mémoire» puisque les églises font partie de notre histoire. Le ministre juge qu’il est important de «valoriser et de protéger notre patrimoine religieux».

Le député de Jean-Lesage, ANDRÉ DROLET, s’est dit fier que le gouvernement accorde cette aide notamment pour Espace initiative qui pilote un projet de laboratoire d’innovation sociale à l’église Saint-Charles-de-Limoilou. «C’est toute une équipe qui s’est mobilisée pour trouver une nouvelle vocation», souligne-t-il.

1 M$ pour les sites patrimoniaux

En plus du patrimoine religieux, le ministère de la Culture et des Communications a versé 1 M$ à l’Entente de développement culturel pour la restauration du patrimoine bâti. Les propriétaires demeurant dans les quatre sites patrimoniaux de Québec pourront procéder à la rénovation de leur résidence. JULIE LEMIEUX, vice-présidente au comité exécutif de la Ville de Québec, s’est réjouie de la bonification du programme Maître d’œuvre. Elle explique que celui-ci possède une bonne liste d’attente qu’on pourra maintenant résorber grâce à cet ajout. De plus, ce montant permettra de mettre au goût du jour la Place de Paris. Ce site sera complètement restauré notamment pour y installer un marché public satellite.

Le député de Jean-Lesage, André Drolet, le ministre de la Culture et des Communications, Luc Fortin, la vice-présidente au comité exécutif de la Ville de Québec, Julie Lemieux et la présidente du conseil d’arrondissement La Cité-Limoilou, Suzanne Verreault. Photo: Marie-Claude Boileau

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.