Carrefour historique
Home Sports Alicia Champoux-Martin La belle expérience de Gaudreau prend fin

La belle expérience de Gaudreau prend fin

Âgé de 24 ans, Frédérick Gaudreau a vécu une première expérience dans la LNH en séries. C’est en remplacement de l’attaquant Ryan Johansen qui s’est blessé qu’il s’infiltre dans l’équipe. C’est dans un moment inattendu que le joueur de Bromont dans la province de Québec embarque dans la formation durant les séries. Cette formation s’appelle les Prédateurs de Nashville qui lui ont laissé sa chance de peut-être se tailler une place régulière dans l’équipe. L’attaquant a prouvé qu’il en était capable en accomplissant 3 buts et 0 aide en 8 parties. Les 3 buts ont été produits vis-à-vis les Penguins de Pittsburgh en finale pour gagner la Coupe Stanley. Gaudreau n’a jamais été repêché.

  • 1er but : 29 mai

(3e but en 3e période sur des passes d’Austin Watson et Mike Fisher dans une défaite de 5 à 3)

  • 2e but : 3 juin

(2e but en 2e période sur des passes d’Austin Watson et Roman Josi dans une victoire de 5 à 1)

  • 3e but : 5 juin

(2e but en 2e période sur des passes de Ryan Ellis et Harry Zolnierczyk dans une victoire de 4 à 1)

Il a joué en saison régulière seulement 9 parties. Frédérick a récolté une aide à sa 1re saison. C’est en jouant contre l’Avalanche du Colorado le 29 novembre qu’il a fait une passe sur le but d’Austin Watson, puis d’une autre passe du Suisse, Roman Josi. C’était le 5e et le dernier. La partie a fini par une victoire de 5 à 3 par l’équipe.

Lui et ses coéquipiers n’ont peut-être pas soulevé cette Coupe Stanley, mais ils se sont rendus jusqu’au bout. Les Prédateurs ont été éliminés en 6 par les Penguins de Pittsburgh. Frédérick Gaudreau a été témoin d’un moment historique de cette équipe qui s’est rendue pour la 1re fois de leur histoire à la finale de la Coupe Stanley. Il a même joué dans ce moment historique depuis leur existence en 1998. Année de l’inauguration de l’équipe pour la saison 1998-1999.

J’espère que la saison prochaine sera une bonne saison pour l’athlète en jouant pour cette équipe. Au moins commencer au 4e trio pour y laisser la chance à ce gars du Québec, car il y en a de moins en moins. C’est prouvé statistiquement. Je dirais même, beaucoup moins.

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.