Sabrina Sirois
Home À la Une Les Trafiquants d’art s’installent sur la 3e Avenue

Les Trafiquants d’art s’installent sur la 3e Avenue

Vieux-Limoilou — En apparence calmes, Fred Jourdain et Virgile Patoine-Danylo étaient plutôt fébriles à l’idée d’ouvrir (enfin!) leur boutique Les Trafiquants d’art. Après deux ans de recherche et cinq mois de rénovation, le commerce ouvrira ses portes le 1er juin au 975A, 3e Avenue.

Le projet des Trafiquants d’art est survenu il y a deux ans alors que VIRGILE PATOINE-DANYLO a offert son aide à son ami FRED JOURDAIN en intense production après une promotion sur sa page Facebook. Tandis qu’ils encadraient des illustrations, la discussion a bifurqué vers des idées d’entreprise. M. Patoine-Danylo a étudié en administration et en finances et rêvait d’avoir sa propre compagnie. Au cours des jours suivants, les deux ont fait des recherches sur les coûts de location d’un local entre autres, puis ils ont élaboré un plan d’affaires.

Résidants de Limoilou, ils désiraient avoir pignon sur la 3e Avenue. Toutefois leur projet final, soit l’encadrement et la vente d’articles, changeait selon la grandeur des commerces disponibles. Après des mois de recherches infructueuses, ils ont finalement décidé de louer un local dans un quartier industriel. «À un moment donné, toutes ses visites ne se soldaient en rien. On était prêt à louer. On avait nos équipements. Ça faisait un an qu’on travaillait sur le projet. On a décidé de louer un local juste pour de la production», raconte Fred Jourdain.

Puis en se promenant sur la 3e Avenue, il est retourné visiter le local sans savoir que la pièce voisine était aussi à louer. Finalement, celle-ci leur convenait mieux puisqu’elle était plus grande et qu’elle disposait d’un grand sous-sol. «C’était intéressant pour l’atelier et le stockage. Pour la boutique, l’espace était parfait. On a proposé des rénovations à faire au propriétaire. Puis, on a signé le bail le 3 décembre. On ne voulait pas rater cette occasion. Donc, on a cassé notre bail et déménagé le 26 décembre en pleine tempête», raconte l’illustrateur. Au cours des cinq derniers mois, le duo a tout nettoyé les lieux en plus de remettre au goût du jour.

Éclectique

Ils en ont profité aussi pour encadrer des illustrations afin de les vendre. «Les gens vont découvrir différents trucs. On a autant des images de Picasso, Andy Warhol que de Star Wars, Tintin, Metallica, Dave Matthew Band et de la mode. C’est éclectique. On ne s’adresse pas à clientèle précise. On mise sur l’esthétisme et le goût de l’art», souligne M. Jourdain.

Sur place, on retrouvera des affiches qu’ils ont achetées en importations privées qui proviennent de la France et des États-Unis. Outre les dessins de Fred, ils proposeront des illustrations d’artistes de Québec comme André-Philippe Côté. Virgile Patoine-Danylo explique qu’ils joueront un peu le rôle d’une compagnie de disque. «On imprime, on encadre et on vend le dessin. Ça ne coûte pas une cenne à l’artiste. On utilise le droit de vendre son image. Lorsqu’on fait une vente, on lui remet un pourcentage», indique-t-il. Les plus petits formats coûteront en bas de 90$.

Encadrement

Ceux qui possèdent des illustrations ou des peintures pourront également les faire encadrer ou laminer. M. Patoine-Danylo a été formé par un encadreur de Montréal que Fred Jourdain connaît et apprécie. Une valeur ajoutée à leur offre qui sera abordable. «On veut démocratiser l’encadrement et les illustrations qui sont de plus en plus en vogue grâce aux ventes en ligne. Je n’ai absolument aucune crainte à dire que ce qu’on fait est de qualité», soutient-il.

La boutique sera ouverte du mercredi au dimanche. Info. : lestrafiquantsdart.com.

Fred Jourdain et Virgile Patoine-Danylo. Photo : Marie-Claude Boileau

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.