Home À la Une Arielle Roy-Pelletier et Mathieu Betts, athlètes par excellence du R&O

Arielle Roy-Pelletier et Mathieu Betts, athlètes par excellence du R&O

Université Laval – L’année de rêve de la joueuse de soccer Arielle Roy-Petitclerc et du footballeur Mathieu Betts s’est conclue par un point d’exclamation mercredi soir à l’Amphithéâtre Desjardins-Université Laval du PEPS, alors qu’ils ont été sacrés étudiants-athlètes féminin et masculin de l’année du programme d’excellence sportive Rouge et Or dans le cadre du 66e Gala Rouge et Or présenté par l’Hôtel Universel Québec.

Il s’agit d’une première sélection à titre d’athlète de l’année en carrière pour les deux lauréats. Depuis l’instauration de la formule actuelle du gala en 2001, Roy-Petitclerc devient seulement la deuxième membre de l’équipe féminine de soccer à remporter l’honneur après Francine Brousseau en 2008. Même chose pour Betts alors qu’auparavant, le seul membre du club de football lavallois à recevoir le prix ultime du Gala Rouge et Or était Étienne Légaré en 2009.

Au sein des championnes canadiennes, Arielle Roy-Petitclerc s’est élevée au-dessus de la mêlée, devenant la troisième Lavalloise à être choisie athlète par excellence au pays. La capitaine du Rouge et Or a cumulé 18 points, dont 10 buts, en plus d’être élue joueuse du match à sept reprises, dont lors de la demi-finale et la finale du RSEQ. Standard maintenu lors du Championnat U SPORTS, où elle a pris place sur l’équipe d’étoiles.

Quant à Mathieu Betts, le meilleur joueur de ligne au pays cette saison a cumulé neuf sacs du quart en huit parties, bon pour le premier échelon au Québec et le deuxième au Canada. Malgré une double couverture à son endroit tout au long de la campagne, l’ailier défensif champion de la Coupe Vanier s’est également classé premier au sein du RSEQ pour les plaqués pour des pertes et les passes rabattues, de quoi justifier sa sélection sur la première équipe d’étoiles U SPORTS.

Arielle Roy-Petitclerc et Mathieu Betts font partie des récipiendaires des neuf prix majeurs du programme sportif de l’Université Laval dévoilés devant près de 550 convives dans le cadre de cette 66e édition de l’événement, qui se déroulait sous la présidence d’honneur de Mme Manon Fortin, directrice des opérations de l’Hôtel Universel Québec. Le journaliste sportif de Québec Marc Durand a assuré l’animation de la soirée.

Les quatre gagnants des prix majeurs se retrouvaient en nomination pour les plus prestigieux titres de la soirée. Vainqueure du titre d’athlète de l’année sport collectif, Arielle Roy-Petitclerc a ainsi devancé Aurélie Dubé-Lavoie du club d’athlétisme et cross-country, qui a reçu la distinction en sport individuel. Chez les hommes, le gagnant en sport collectif Mathieu Betts a pour sa part été préféré à un autre porte-couleur du club d’athlétisme et de cross-country, Antoine Thibeault, qui s’était distingué plus tôt dans la soirée en sport individuel.

Le footballeur Adam Auclair a quant à lui récolté le prix remis à la recrue par excellence. La formation de soccer féminin, qui a raflé un deuxième titre national en trois ans l’automne dernier, a été désignée équipe de l’année au terme d’un vote des entraîneurs-chefs du programme Rouge et Or. Enfin, Gabrielle Lapointe (Montmagny) a mis la main pour une seconde année consécutive sur le prix Jean-Marie de Koninck du mérite académique, décerné à l’étudiante-athlète ayant le mieux conjugué les résultats scolaires et sportifs.

Recrue par excellence

Partant à chacun des matchs du Rouge et Or, Adam Auclair a dominé l’équipe au chapitre des plaqués en saison régulière avec 35,5, incluant 27 en solo. Recrue de l’année au Québec, le demi-défensif a vu son talent être reconnu sur la scène nationale, lui qui a fait sa place sur la deuxième équipe d’étoiles U SPORTS.

Par ailleurs, la recrue de l’année du programme d’excellence Rouge et Or revient à un membre du club de football pour la troisième année de suite, après Mathieu Betts, vainqueur en 2016, et Hugo Richard, récipiendaire l’année précédente. Adam Auclair a été choisi aux dépens de la membre du club d’athlétisme et cross-country Aurélie Dubé-Lavoie, de la joueuse de badminton Béatrice Guay, de la joueuse de rugby Justine Pelletier et du golfeur Pierre Rabassa.

Prix Jean-Marie de Koninck du mérite académique

En nomination pour la troisième fois en cinq ans, Gabrielle Lapointe remporte le prix Jean-Marie de Koninck pour la deuxième année de suite. Élue par U SPORTS au sein du top 8 académique, l’étudiante au doctorat en médecine a maintenu une moyenne de programme 4,04 sur 4,33. Choisie au sein de l’équipe d’étoiles du Championnat canadien remporté par le Rouge et Or, elle avait également pris place sur la première formation étoilée du RSEQ pour une quatrième saison consécutive.

Lapointe a devancé la basketteuse et étudiante au doctorat en psychologie Raphaëlle Côté, auteure d’une moyenne de programme de 4,11 sur 4,33, la membre du club d’athlétisme Geneviève Gagné, qui affiche une moyenne de 4,06 sur 4,33 en physiothérapie, et la fondeuse Christel Pichard-Jolicoeur, qui a pour sa part conservé une moyenne de 4,14 sur 4,33 dans son programme de kinésiologie.

Étudiante-athlète par excellence en sport individuel

Aurélie Dubé-Lavoie est la première membre de l’histoire du club de cross-country Rouge et Or à récolter l’honneur, et la troisième du club d’athlétisme, après Mélanie Blouin en 2013 et Geneviève Thibault en 2009 et 2010. Non rassasiée du titre de recrue de l’année du RSEQ en cross-country où elle a pris la 16e place des Championnats nationaux, Dubé-Lavoie a fait encore mieux en athlétisme. Élue athlète par excellence du championnat provincial grâce à ses trois médailles d’or et une d’argent, elle est grimpé sur la troisième marche du podium canadien U SPORTS lors de son épreuve de prédilection, le 1500m.

Les trois étudiantes-athlètes en lice dans cette catégorie en étaient à une première nomination en carrière. La gagnante a devancé la joueuse de badminton Anne-Julie Beaulieu ainsi que la golfeuse Elizabeth Asselin.

Étudiant-athlète par excellence en sport individuel

C’est un second titre de suite pour Antoine Thibeault, qui a confirmé son statut d’athlète d’élite cette saison. Contribuant à l’automne d’une cinquième place lors du Championnat national de cross-country remporté par le Rouge et Or, il a ensuite défendu son titre canadien sur 3000m en plus de remporter l’argent au 1500m à l’hiver. Athlète de l’année du RSEQ, le coureur de demi-fond a aussi été honoré du titre d’athlète U SPORTS par excellence sur piste.

Mentionnons que le Club d’athlétisme Rouge et Or domine cette catégorie depuis six ans, alors que Charles Philibert-Thiboutot a régné de 2012 à 2015. Cette saison, Thibeault était confronté au nageur Pascal-Hugo Caron-Cantin et au skieur Adam Lamhamedi.

Étudiante-athlète par excellence en sport collectif

Arielle Roy-Petitclerc perpétue la tradition gagnante du club de soccer féminin Rouge et Or dans cette catégorie. Avant elle, sa coéquipière Mélissa Roy a remporté le titre en 2016 et 2015. La performance des étudiantes-athlètes de rugby Fabiola Forteza et de basketball Jane Gagné leur avait également mérité une nomination.

Étudiant-athlète par excellence en sport collectif

La deuxième fois aura été la bonne pour Mathieu Betts. Recrue de l’année du programme Rouge et Or l’an dernier, il avait justement été devancé par le volleyeur Vicente Ignacio Parraguirre Villalobos dans cette catégorie au Gala Rouge et Or 2016. Le coéquipier de Betts au sein du club de football, Jean-Simon Roy, était l’autre finaliste pour ce prix.

Équipe de l’année

Pour la formation féminine de soccer, ce vote des entraîneurs du programme d’excellence Rouge et Or résulte en une deuxième sélection à titre d’équipe de l’année en trois ans. Le même honneur leur avait été décerné lors de leur première conquête du titre national en 2014-2015.

On peut commencer à apposer l’étiquette de dynastie à l’équipe du pilote Helder Duarte. Le Rouge et Or a remporté une troisième bannière du RSEQ de suite, avant de s’imposer pour la seconde fois en trois ans lors du Championnat de soccer féminin U SPORTS, où la victoire du trophée Gladys Bean représentait un troisième podium national consécutif. Laval a ensuite connu une saison parfaite à l’intérieur pour rafler un cinquième championnat hivernal de suite.

La formation masculine de cross-country et le Club de football, tous les deux champions nationaux U SPORTS, était également candidats.

66E GALA ROUGE ET OR – GAGNANTS

  • Étudiante-athlète Rouge et Or de l’année

Arielle Roy-Petitclerc / soccer / c. management

  • Étudiant-athlète Rouge et Or de l’année

Mathieu Betts / football / enseignement de l’éducation physique et à la santé

Recrue de l’année

Adam Auclair / football / sciences de la consommation

  • Prix Jean-Marie de Koninck du mérite académique

Gabrielle Lapointe / soccer / d. médecine

  • Étudiante-athlète par excellence – sport individuel

Aurélie Dubé-Lavoie / athlétisme & cross-country / c. criminologie

  • Étudiant-athlète par excellence – sport individuel

Antoine Thibeault / athlétisme & cross-country / enseignement de l’éducation physique et à la santé

  • Étudiante-athlète par excellence – sport collectif

Arielle Roy-Petitclerc / soccer / c. management

  • Étudiant-athlète par excellence – sport collectif

Mathieu Betts / football / enseignement de l’éducation physique et à la santé

  • Équipe Rouge et Or de l’année

Soccer féminin

Photo: Rouge et Or/Université Laval

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.